Apôtres de district et apôtres

Les apôtres de district et les apôtres sont ordonnés dans leur ministère (les apôtres de district adjoints sont investis de leur charge d’adjoint) par l’apôtre-patriarche ou, le cas échéant, par un apôtre de district mandaté par lui à cet effet. En vue de l’institution d’un apôtre, l’apôtre de district compétent propose le serviteur prévu à l’apôtre-patriarche qui en informe les autres apôtres de district. Les apôtres de district peuvent communiquer cette information aux apôtres de leur champ d’activité. Au cas où un apôtre de district n’a pas de serviteur à proposer pour être investi de l’apostolat, l’apôtre-patriarche prend contact avec d’autres apôtres de district, dans le but de désigner un serviteur approprié, issu de leur champ d’activité.

Avant leur ordination dans le ministère, les apôtres prêtent le serment suivant: "Devant Dieu, le Père, son Fils Jésus-Christ et le Saint-Esprit, je promets solennellement d’aimer Dieu, le Tout-Puissant, le Créateur de toutes choses, de tout mon cœur, de toute mon âme, de toute ma pensée et de toute ma force, et mon prochain comme moi-même. Mon saint devoir consistera à proclamer l’enseignement de Jésus et, plus particulièrement, le pouvoir rédempteur de son sacrifice et son retour, et à remplir avec droiture, soin, conscience et justice, dans la force du Saint-Esprit, le mandat que j’ai reçu au nom de Jésus. Je servirai avec humilité et j’adopterai un comportement digne et honorable à l’égard de Dieu et des hommes. Je reconnais en l’apôtre-patriarche le ministre suprême de l’Eglise et l’assure de mon entier soutien. Je professe l’unité avec l’apôtre-patriarche et les apôtres de district et apôtres de l’Eglise néo-apostolique, qui sont en communion avec lui, et dont le devoir suprême est l’obéissance de la foi, le plus grand honneur la fidélité envers l’Œuvre de Dieu et l’objectif majeur la perfection en Christ. Ministre dirigeant de l’Eglise néo-apostolique, je m’engage à toujours respecter ce vœu sans aucune ambiguïté et à vivre conformément à l’Evangile en qualité d’apôtre de l’Eglise néo-apostolique."

L’exercice actif du mandat des apôtres de district, de leurs adjoints et des apôtres cesse en règle générale au moment de leur départ à la retraite, à l’âge de 65 ans révolus. Pour des raisons importantes, notamment de santé, l’apôtre-patriarche peut écourter la durée du mandat; il peut aussi l’allonger. Les statuts prévoient également la possibilité de résignation du ministère, de suspension ou de révocation. Sur simple demande de l’apôtre-patriarche, chaque apôtre est tenu de l’informer sur sa manière d’assumer le ministère et de lui rendre compte de ses agissements.