150 Années

150 Années: 1863 - 2013

En 2013,  l’Église néo-apostolique fête son 150e anniversaire. À cette occasion, les communautés du monde entier préparent diverses manifestations. Issue, en 1863, d’une petite paroisse apostolique-catholique de Hambourg, l’Église néo-apostolique compte actuellement plus de dix millions de fidèles de par le monde. Les chrétiens néo-apostoliques se réunissent dans plus de 60 000 communautés. Le temps fort de l’année anniversaire sera le service divin de la Pentecôte que l’apôtre-patriarche Wilhelm Leber célébrera à Hambourg (Allemagne), le 19 mai 2013.

L’Église néo-apostolique plonge ses racines dans le XIXe siècle. Vers 1830, des individus et des groupes se sont mis à implorer, en Angleterre et en Écosse, une « effusion du Saint-Esprit », espérant ainsi susciter un renouveau de la vie chrétienne au sein de leurs confessions respectives, à leurs yeux figées dans le formalisme. Un mouvement „apostolique“ s’est constitué qui, après la vocation, par des personnes animées du don de prophétie, de douze apôtres, s’est doté de structures ecclésiales. Cette « Église apostolique-catholique » avait pour caractéristique d’être dirigée par des apôtres qui, par l’imposition de leurs mains, dispensaient aux croyants le don du Saint-Esprit, dans le but de les préparer au retour de Christ attendu dans un délai proche.

En 1863 est intervenue la séparation de la paroisse de Hambourg des apôtres de l’Église apostolique-catholique. Les raisons en étaient des divergences de conception fondamentales quant au rôle de l’apostolat dans la préparation des fidèles en vue du retour de Christ et quant à la possibilité de complémentation du cercle des apôtres dont le nombre initial de douze s’était réduit entre-temps à six. L’excommunication, prononcée le 27 janvier 1863, par l’Église apostolique-catholique, à l’encontre de Wilhelm Schwartz, alors recteur de la paroisse hambourgeoise, est considérée comme marquant la naissance de l’Église néo-apostolique.

En fonction des circonstances, la communauté de Hambourg est apparue par la suite sous diverses dénominations. Au cours des années qui ont suivi, les communautés nouvellement fondées  ont rapidement été désignées, dans les correspondances officielles, par le terme de « nouvelles communautés apostoliques », dans le souci de les distinguer  des « communautés apostoliques » de l’Église primitive. À l’aube du XXe siècle, cette Église a été appelée « Communauté néo-apostolique », puis, à partir des années 1930, « Église néo-apostolique ».

Cap sur l’Église néo-apostolique (6): Le Manifeste : Avertissement et invitation

(04.06.2013) Le « Manifeste » des apôtres anglais est évoqué de façon récurrente. Ernst Adolf Rossteuscher, un théologien de l’Église apostolique-catholique, y voyait, en 1871, « la pièce maîtresse de la littérature ecclésiastique depuis l’achèvement du Nouveau Testament. » En 1847, l’apôtre Woodhouse, quant à lui, n’y avait vu qu’un document propre à son époque, qui reflétait « l’état des choses » en 1836 et qui correspondait à la « mesure de lumière que Dieu avait alors accordée à ses serviteurs. » [En savoir plus]

Cap sur l’Église néo-apostolique (5): Les apôtres s’initient à leurs tâches

(18.04.2013) Douze hommes ont adhéré avec foi à leur mission de servir le Seigneur en qualité d’apôtres. En un premier temps cependant, ils servent un nombre plutôt réduit de croyants. En attendant leur envoi, ils se mettent en quête de clarté au sujet de la voie qu’emprunterait la future Église. [En savoir plus]

Cap sur l’Eglise néo-apostolique (4): Une Eglise sous l’autorité d’apôtres

(06.02.2013) Nous sommes au matin du 14 juillet 1835. Les fidèles rassemblés en la paroisse centrale de Londres attendent que le nombre des apôtres soit complété. Cela se fera ce jour-là, croient-ils. Leur patience est cependant mise à rude épreuve. [En savoir plus]

Publication de pages spéciales à l’occasion de l’anniversaire de l’Église

(16.01.2013) Zurich. Pour l’Église néo-apostolique, l’année 2013 revêt un caractère particulier : elle fête son 150e anniversaire. Des actions exceptionnelles sont prévues à cette occasion dans de nombreux pays : des fêtes au sein des districts, des activités suprarégionales, voire des rassemblements religieux. De multiples informations sont disponibles dès à présent dans une rubrique à part sur www.nak.org, le site de l’Église néo-apostolique internationale. [En savoir plus]

Ouverture officielle de l’année anniversaire 2013

(02.01.2013) Zurich/Herford. L’apôtre-patriarche Wilhelm Leber, le Président international de l’Eglise néo-apostolique, a choisi le service divin du nouvel an, qu’il a célébré dans sa ville natale de Herford (Allemagne), pour ouvrir officiellement le 150e anniversaire de l’Eglise : « L’année 2013 sera l’année de la profession de foi. » C’est une manière de rappeler les performances grandioses réalisées par les générations précédentes, sans lesquelles l’Eglise d’aujourd’hui ne serait pas pensable. [En savoir plus]

Cap sur l’Église néo-apostolique (3): Dieu donne à nouveau un apôtre

(01.01.2013) Il attendait la restauration de l’apostolat et est lui-même devenu le premier apôtre des temps modernes : John Bate Cardale. Pour autant, le cheminement n’a pas été exempt d’errances. En 1830, l’avocat Cardale avait lu les rapports contradictoires concernant les guérisons, les glossolalies et les prophéties. Sans réfléchir bien longtemps, il s’était rendu en Écosse, accompagné de deux médecins et de ses deux sœurs Mary Ann et Emily, pour se faire sa propre idée de la situation. Ce qu’il y avait appris l’avait convaincu, et il s’en était porté garant dans la presse, sur la foi de sa bonne réputation. [En savoir plus]

Cap sur l’Église néo-apostolique (2): Un mouvement apostolique est né

(01.01.2013) C’est précisément au moment où leur espérance en l’activité grandissante de l’Esprit-Saint se réalisait que le cercle de discussion formé par des croyants issus de différentes Églises s’est brisé. Cependant, la fin du « cercle d’Albury » a donné naissance au « mouvement apostolique-catholique ». [En savoir plus]

Cap sur l’Église néo-apostolique (1): L’attente eschatologique du cercle d’Albury et la manifestation des dons de l’Esprit

(01.01.2013) Comme toujours au mois de mai, en cette année 1830 aussi, les membres des communautés religieuses ont afflué à Londres. Il y avait un si grand nombre de personnes qui venaient à leurs assemblées annuelles que la salle de 1600 places assises, louée pour l’occasion, n’était souvent pas suffisante. Celles qui venaient étaient disposées à faire don d’importantes sommes d’argent. [En savoir plus]
Afficher les résultats 11 à 18 sur un total de 18
<< Première < Précédente 1-10 11-18 Suivante > Dernière >>