Parole du mois

Les œuvres de Dieu

Février 2006

Un jour, on a posé au Seigneur la question suivante : « Que devons-nous faire, pour accomplir les oeuvres de Dieu ? » Sans doute attendait-on beaucoup des réponses qu'il ferait. Certains cherchaient peut-être à être confortés dans leurs opinions : Aider son prochain ou encore faire le bien, c'est sûrement accomplir les œuvres de Dieu. Certes, aider son prochain et faire le bien n'est pas faux, mais l'essentiel est ailleurs. Jésus-Christ leur a répondu : « L'œuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé. » (Jean 6 : 28,29).

Considérons quelques exemples tirés de la Bible : Moïse a conduit les Israélites hors d'Egypte. Qu'y avait-il de plus important à faire pour le peuple ? De suivre Moïse et de croire en lui. Il ne s'agissait pas de faire le bien ou d'être bon, mais seulement de suivre Moïse. Quiconque agissait ainsi échappait à la servitude et était en route vers le pays promis. Les Israélites ont cru en celui que l'Eternel leur envoyait.

Pensons au prophète Jonas : Il a exhorté les habitants de Ninive à se repentir. Comme ils ont cru en lui et se sont repentis, ils ont été bénis et ont échappé au châtiment qui les guettait. Il s'agit donc toujours, comme le montrent les exemples de Moïse et de Jonas, de croire en celui que Dieu envoie et en la parole opportune de Dieu.

Le Seigneur Jésus était venu en qualité de Rédempteur et de Sauveur. Quiconque croit en lui, reçoit sa parole, son corps et son sang, vivra éternellement. La question n'est pas d'abord de savoir si on est bon ou si l'on commet beaucoup ou peu de péchés, mais de savoir si l'on croit ou non ce que le Seigneur révèle.

Venons-en à notre époque. Qu'est-ce qui importe actuellement ? Beaucoup de gens font le bien et aident autrui. C'est une bonne chose, et nous sommes heureux, lorsque l'occasion s'en présente, d'offrir notre aide ou de rencontrer des gens serviables ; ce n'est cependant pas l'essentiel. De nos jours aussi, l'essentiel, c'est de croire en ceux que Dieu envoie. Agir ainsi, c'est s'assurer la bénédiction divine et se préparer en vue de la communion éternelle avec Dieu.

Qui Jésus-Christ a-t-il envoyé aujourd'hui ? Le Seigneur a dit : « Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie » (Jean 20 :21) et encore : « ... je prie [...] encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole. » (Jean 17 :20). Ces choses, il les a dites à ses apôtres. Il s'agit donc, de nos jours aussi, de recevoir les apôtres du Seigneur et de croire en leur parole. Quiconque agit ainsi fait l'expérience de la proximité et de la grâce efficace de Dieu, et le Seigneur le conduira dans sa gloire. Croyons en ceux que le Seigneur envoie aujourd'hui, ses apôtres, et nous accomplirons l'œuvre de Dieu.

J'aimerais encore préciser ce que c'est que de croire en les apôtres de Jésus-Christ : La foi peut être très fervente ou très superficielle. Le Seigneur attend de nous que nous fassions preuve d'une foi très profonde, une foi qui se traduit par l'imitation, une foi qui implique une confiance illimitée en les messagers de Jésus, une foi qui incite à la patience, une foi qui s'accompagne d'une ferme espérance. Et notre espérance est celle-ci : Notre Seigneur vient !

(Extrait d'un service divin de l'apôtre-patriarche)