Parole du mois

Louez l'Eternel !

Août 2005

C'est bien à nous de louer et de remercier sans cesse Dieu, notre Père céleste, car "nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce sur grâce." Dans le Psaume 107, il est dit : "Louez l'Eternel, car il est bon, car sa miséricorde dure à toujours !" Quels motifs avons-nous de le louer et de le remercier ? Avant toute chose, notre élection de toute éternité. Pour être un mystère, elle n'en est pas moins non plus une réalité divine. Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. C'est afin que l'Evangile puisse être proclamé de nos jours sur la terre, dans les domaines des défunts et, après le retour de Jésus, dans le royaume de paix, que Dieu a choisi un peuple qu'il destine à être une source de bénédiction pour toutes les nations. Le voilà, le miracle de l'élection ! Nous l'avons affermie et sommes devenus des enfants de Dieu. Nous avons donc tout lieu aussi de remercier Dieu pour cette filiation. Elle constitue le plus beau présent qu'un être humain puisse recevoir. Passer du statut d'enfants des hommes à celui d'enfants de Dieu, donc d'héritiers de la gloire, est la plus grande grâce qui puisse nous échoir. Louons et remercions également Dieu de nous avoir attirés à lui dans son amour, de nous avoir conduits dans sa maison pour que, sous son égide, nous puissions atteindre le but de la foi ; remercions-le encore de nous accorder la parole suscitée par son Esprit, de nous affranchir de toute culpabilité et de nous pardonner tout péché, et de nous permettre, par la sainte cène, d'être en étroite communion avec Jésus-Christ. Seule la réception de la parole et de la grâce issue du sacrifice de Christ nous libère et nous affranchit totalement.

Louons et remercions Dieu de surcroît pour la protection de ses anges, qui nous préserve des préjudices et de l'iniquité, pour la consolation qu'il nous accorde dans le chagrin et l'affliction, pour la paix du Ressuscité en notre époque si inquiète et agitée, pour sa bénédiction et pour le fait que nous ayons pu garder la foi. Nous lui sommes aussi reconnaissants de ce que sa promesse : "Tant que la terre subsistera, les semailles et la moisson, le froid et la chaleur, l'été et l'hiver, le jour et la nuit ne cesseront point" (cf. Genèse 8: 22) soit toujours valable de nos jours, nous offrant les conditions propices à notre existence terrestre.

Même s'il nous faut vivre certaines choses désagréables comme, par exemple, les souffrances du corps ou de l'âme, l'injustice, l'inquiétude pour le pain quotidien, l'adversité et les épreuves, n'oublions pas de remercier Dieu de répondre à nos suppliques en nous accordant les forces de porter nos fardeaux et de résister aux tentations.

Dans son épître aux Ephésiens, l'apôtre Paul exhortait les fidèles en ces termes : "Rendez continuellement grâces à Dieu le Père pour toutes choses." (Ephésiens 5: 20). Suivons son conseil, car la bonté et la miséricorde de Dieu durent à toujours pour ceux qui l'aiment et qui accomplissent sa volonté. Ils obtiendront le salaire de la fidélité et arboreront la couronne de la vie éternelle !

(Extrait d'un service divin de l'apôtre-patriarche Fehr)