Parole du mois

O profondeur de la richesse divine!

Juin 2004

Dans son épître aux Romains, l'apôtre Paul montre la dimension de cette richesse divine, en s'exclamant: "O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu!" (cf. Romains 11:33).l

D'où procède la sagesse de l'âme? C'est simple, mais indéniable: De la seule crainte de Dieu! Quant à la crainte de Dieu, elle est le fruit du travail opéré en nous par le Saint-Esprit et l'amour agissant de Dieu qui nous guide et nous gouverne. C'est faire preuve de sagesse divine que d'aimer Dieu, notre Père céleste, de tout notre cœur, de toute notre âme, de toute notre pensée et de toute notre force, et notre prochain comme nous-mêmes! Quiconque applique cette règle accomplit le premier de tous les commandements, celui dont le Fils de Dieu disait que toute la loi et les prophètes en dépendaient.

C'est faire preuve de sagesse que de racheter le présent temps de grâce, afin d'atteindre le but promis. Les sacrifices engendrent la bénédiction; savoir cela et agir en conséquence, c'est avoir de la sagesse divine. C'est encore en avoir que de persévérer dans l'imitation jusqu'à la fin, jusqu'au jour où nous entrerons dans la gloire éternelle. C'est faire preuve de sagesse enfin que de reconnaître et de recevoir les dons et les grâces qui résident dans l'apostolat de Jésus-Christ et dans le corps ministériel de l'Eglise de Christ. C'est en eux que se trouve la profondeur de la richesse divine!

Pour l'appréhender, il faut aussi disposer de la "science", c'est-à-dire de la connaissance de Dieu. Or, sans foi, il n'y a pas de connaissance véritable! C'est parce que, selon les propos de l'apôtre Paul, la foi vient de la prédication que les services divins ont du prix à nos yeux (cf. Romains 10:17). Notre foi ne doit pas se résumer à de la théorie: elle doit être mise en pratique, afin de devenir, pour nous, une source de force, de joie et de bénédiction, et un réservoir de substances nécessaires à la maturation de notre âme.

Si nous saisissons ce bien divin et sommes attachés de tout cœur à l'Œuvre du Seigneur, nous connaîtrons, nous expérimenterons la profondeur de la richesse divine qui surpasse de loin tous les trésors et biens de cette terre. N'oublions pas cette exhortation de Jésus: "Amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent!" (Matthieu 6:20). Aspirons donc à la richesse véritable, gardons la filiation divin en haute estime, et nous recevrons l'héritage céleste dont l'apôtre Pierre disait qu'il ne peut "ni se corrompre, ni se souiller, ni se flétrir." (cf. 1 Pierre 1:4).

(Extrait d'un service divin de l'apôtre-patriarche)