Parole du mois

Les jours sont mauvais

Mars 2004

En conseillant aux Ephésiens de racheter le temps, parce que, selon lui, les jours étaient mauvais (cf. Ephésiens 5:16), l'apôtre Paul ne voulait pas parler des guerres, des épidémies, de l'oppression, de la famine, de la misère et de la détresse, car l'histoire des hommes regorge hélas de telles calamités; il voulait bien plutôt les mettre en garde contre les dangers qui menaçaient leur vie de foi, car, tant que Satan exerce son pouvoir en vue de séduire les hommes, les jours sont réellement mauvais.

En quoi nos jours sont-ils mauvais? L'iniquité augmentant, l'amour se refroidit (cf. Matthieu 24:12). Or, quand l'amour pour le Seigneur diminue et que le premier amour disparaît, leurs œuvres se tarissent. La disposition de cœur change, et les pensées vagabondent, car le perfectionnement de l'Œuvre de Dieu n'est plus la préoccupation première. Ce n'est pas une fatalité, car, en un autre endroit, l'apôtre Paul écrit: "L'amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit." (cf. Romains 5:5). Nous possédons donc le pouvoir de persévérer dans le premier amour!

Un autre danger caractéristique de ces jours mauvais, c'est celui de céder à la lassitude et à la somnolence. Dans sa parabole des dix vierges, le Seigneur Jésus l'a stigmatisé. L'action de la parole prêchée au cours des services divins, la force inhérente à la sainte cène, le pardon des péchés et la cordialité de la communion fraternelle nous préservent de la lassitude dans la foi.

La superficialité et le désintérêt sont également caractéristiques des jours mauvais. Celui qui accorde une égale importance à l'Œuvre de rédemption et aux choses inutiles en vue du perfectionnement de l'âme, celui qui reste indifférent à l'offre divine, qui faiblit dans la foi et n'attend plus le retour de Christ succombe aux menaces et aux dangers des jours mauvais.

Cependant, nous vivons à un âge d'or, bien que les jours soient mauvais: c'est le temps de grâce, le temps du perfectionnement de l'Œuvre de Dieu. Cela explique l'exhortation de l'apôtre Paul à racheter le temps. Racheter le temps, c'est saisir l'offre de grâce divine, recevoir la parole du Seigneur dans un cœur croyant, la mettre en pratique et persévérer opiniâtrement dans l'imitation jusqu'au but.

L'apôtre Paul disait encore: "C'est pourquoi ne soyez pas inconsidérés, mais comprenez quelle est la volonté du Seigneur." Dieu veut nous sanctifier au moyen de sa parole, nous sauver au moyen de la grâce issue du sacrifice de Christ et, sous l'action du Saint-Esprit, il veut préparer notre âme en vue du jour du Seigneur. Sachons saisir ces offres d'amour en tout temps et rachetons le temps, car "celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé." (Matthieu 24:13).

(Extrait d'un service divin de l'apôtre-patriarche)

 

Parole du mois

La langue

(Juillet 2019) La langue en dit long sur une personne. La manière dont elle parle, les mots qu’elle emploie, sa... [En savoir plus]