Parole du mois

Affranchis par Christ

Février 2004

Etre libre de toute contrainte et de toute oppression, telle est l'aspiration, ô combien compréhensible, de tous les peuples et de tout individu, car qui voudrait être asservi? La liberté est l'une des valeurs majeures de l'existence humaine. Des guerres ont été menées, de grands sacrifices ont été consentis et nombre de vies ont été offertes en son nom. Cependant, pour enviable que puisse être la liberté terrestre, elle est bien pâle en comparaison de la liberté spirituelle.

Plus d'un qui se croit libre est en vérité le jouet d'esprits quelconques, le prisonnier de conceptions et d'idéologies. Seul celui que le Fils de Dieu affranchit est réellement libre. (cf. Jean 8:36). Comment se passe cet affranchissement? Jésus-Christ l'a décrit en ces termes: "Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples; vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous affranchira." (cf. Jean 8: 31.32).

C'est indéniable: La vérité divine est révélée par la parole du Seigneur, suscitée à l'autel par le Saint-Esprit. Celui qui se laisse conduire dans cette vérité en recevant la parole et en la mettant en pratique, celui-là est réellement libre, libéré par la parole, délivré et justifié par la grâce. C'est le Fils de Dieu qui en a offert la possibilité au moyen de son sacrifice à la croix. Si nous tenons la parole et la grâce en haute et sainte estime et si nous les recevons dans un cœur entièrement ouvert, nous sommes affranchis. Et cette liberté, tous les esprits sont contraints de la respecter.

Nous pouvons aussi être affranchis au moyen de la foi. Dieu avait imputé à justice la foi manifestée par Noé et Abraham. Or, la justification divine est garante de liberté. Les enfants de Dieu peuvent aussi accéder à la liberté en surmontant le mal. Quel bien-être pour l'âme d'avoir vaincu et dépassé le mal! Elle est alors apaisée, satisfaite et sereine, car indépendante des esprits qu'elle a vaincus.

Pensons à l'avenir, au retour du Seigneur, à l'enlèvement de l'Église-épouse: c'est la liberté éternelle dans la gloire, en communion avec le Père et le Fils, qui nous attend! Ne nous laissons pas asservir par les choses terrestres; les dépendances sont souvent insidieuses. Luttons contre elles en saisissant la parole et la grâce, en affermissant notre foi et en triomphant de ce qui n'est pas divin. Faisons-nous affranchir par le Fils! C'est lui qui nous a rachetés de l'emprise du malin pour nous conduire dans la gloire!

(Extrait d'un service divin de l'apôtre-patriarche)