Parole du mois

Un bien précieux

Mars 2003

Chaque homme possède un bien précieux, un "bon dépôt": le don de Dieu qu'est la vie. Un bien plus précieux encore est la filiation divine qui s'acquiert par la renaissance d'eau et d'Esprit, et qu'il faut protéger et défendre contre tous les assauts du prince de ce monde. La recommandation que l'apôtre Paul adressait autrefois à Timothée, dans sa deuxième épître à ce dernier, vaut aussi pour cette filiation divine: "Garde le bon dépôt, par le Saint-Esprit qui habite en nous." (II Timothée 1:14)

De ce bon dépôt qu'il s'agit de garder font également partie la foi en le Seigneur et à ses manifestations et révélations opportunes, la connaissance du plan de salut divin et de l'Œuvre de rédemption. Le Saint-Esprit, qui, au moyen de la parole de l'autel, annonce les choses qu'il entend au trône de Dieu, nous introduit de plus en plus dans la profondeur des mystères du plan de salut, affermissant ainsi notre espérance en le retour promis de Jésus-Christ et nous procurant les forces nécessaires pour vaincre le mal ainsi que sa consolation en maintes situations et circonstances.

Le discernement des esprits est aussi un bien précieux, un bon dépôt. Il nous permet de faire les bons choix, de résister aux tentations et de tenir bon face à l'adversité. Pour appliquer l'enseignement de Jésus-Christ de manière cohérente, il faut sans cesse prendre les bonnes décisions et faire les bons choix.

Le Saint-Esprit n'agit cependant pas seulement du haut de l'autel, à travers la parole de Dieu, mais aussi en nous, en suscitant des pensées agréables à Dieu et en favorisant leur mise en œuvre. Heureux celui qui considère la gravité de la parole de Dieu et ne l'abaisse pas au niveau de propos humains donnant toujours matière à discussion. Celui pour qui les révélations du Saint-Esprit sont choses saintes grandit dans la foi. L'intelligence est un don précieux dont il faut remercier Dieu, mais seul le Saint-Esprit est en mesure de révéler les mystères de la foi et de donner accès à la sagesse et à la connaissance divines. Il affermit l'espérance et nous permet de persévérer dans le premier amour. C'est pour cette raison qu'en notre for intérieur nous ménageons de l'espace au Saint-Esprit dont nous sommes scellés, afin qu'il s'épanouisse en nous.

Efforçons-nous de faire en sorte que le Saint-Esprit puisse nous inspirer de manière intense, car nous avons hâte d'atteindre le but promis! A cette fin, nous lui ménageons de l'espace en notre for intérieur; ce n'est pas une "mansarde" ou un "réduit de cave" que nous lui concédons, non, nous lui ouvrons notre cœur tout entier! Celui qui laisse le Saint-Esprit agir en lui parcourt son itinéraire spirituel dans la joie. Cela ne signifie pas que les mauvais jours, la tristesse, voire la colère nous soient épargnés, car nous restons des êtres de chair et de sang. Cependant, si le Saint-Esprit peut s'épanouir en nous, nous sommes à même de surmonter de telles vicissitudes, le plus tard au cours du service divin à venir, en nous en ouvrant à Dieu. Et il renouvelle nos forces ainsi que la paix en nous, pour que nous puissions progresser dans la joie vers le jour du Seigneur.

(Extrait d'un service divin de l'apôtre-patriarche)

 

Parole du mois

Nous sommes là pour vous !

(Juin 2019) Récemment, de jeunes chrétiens ont prononcé leur vœu de confirmation dans de nombreuses communautés... [En savoir plus]