Parole du mois

Dans le jardin du Seigneur

Octobre 2001

La vie intérieure de tant d'hommes ressemble à un désert, leur cœur à une terre aride, parce qu'ils se ferment à l'action de Dieu. Cela ne doit pas nécessairement rester ainsi, car déjà le prophète Esaïe a annoncé que le Seigneur "rendra son désert semblable à un Eden et sa terre aride à un jardin de l'Eternel" et que "la joie et l'allégresse se trouveront au milieu d'elle, les actions de grâces et le chant des cantiques" (cf. Esaïe 51:3)

Comment le Seigneur s'y prend-il pour que sur le plan spirituel le désert, la terre aride, devienne un jardin fleuri? En utilisant les mêmes éléments que pour la création terrestre: l'eau - l'eau de la vie qui se manifeste par la parole de l'autel; la lumière et la chaleur du soleil - la lumière de grâce de Jésus Christ, l'essence même de la vie; le vent - le vent du Saint-Esprit qui féconde tout; et la rosée - la bénédiction divine.

Toutefois, notre engagement à faire fructifier le terrain de notre cœur est également nécessaire. Pour cela, il faut apporter la foi, l'amour et l'espérance. La foi vient de la prédication et la prédication de la parole du Christ. On peut en déduire ceci: Celui qui a de la bonne volonté et s'efforce honnêtement d'accepter la parole de l'autel peut croire! Et celui qui fait place à l'amour versé dans son cœur par le Saint-Esprit peut voir comment l'amour de Dieu se déploie et se révèle par ses œuvres. Finalement, l'espérance entretient notre nostalgie pour le jour du Seigneur. Tout cela est nécessaire pour faire du désert, de la terre aride, un jardin du Seigneur.

Pour que le jardin du Seigneur fleurisse et croisse, il faut aussi la paix. Si nous gardons en nous cette paix, en la rebâtissant chaque jour, alors le soleil et la pluie, le vent et la rosée, les dons du ciel peuvent agir sur le terrain de notre cœur et faire prospérer la joie et le bonheur, le réconfort, la consolation et même le salut et la félicité.

Il est nécessaire parfois de creuser un peu plus profondément dans nos cœurs - la crainte de Dieu donne la profondeur spirituelle et chasse la jalousie, la haine et les convoitises du monde. Il arrive aussi que le jardin ne se développe pas et ne fleurisse pas comme il le devrait. C'est peut-être qu'il manque un peu d'engrais. Quel est l'engrais pour nos âmes? C'est l'espérance dans la venue du Seigneur.

Nous possédons tout ce qui est nécessaire pour faire de notre cœur un merveilleux jardin du Seigneur. Quoi d'étonnant alors si, à côté de la félicité et de la joie, nous exprimons également notre gratitude par des actions de grâce et des cantiques de louanges?

(Extrait d'un service divin de l'apôtre-patriarche)