Parole du mois

Grâce et paix

Janvier 2001

La grâce et la paix sont des dons que Dieu et Jésus-Christ offrent aux hommes. Toutefois, pour être disposé à les recevoir, il faut pouvoir reconnaître qu'on en a besoin. L'apôtre Pierre avait déjà insisté sur cette condition (cf 2 Pierre 1:2).

La parole de Dieu crée la lumière dans les âmes; et là où la vérité brille d'une lumière vive, on reconnaît qu'on a besoin de la grâce et de la paix venant de Dieu. L'offre est toujours valable, et elle concerne chacun. Mais beaucoup ne la reconnaissent pas. Ils passent à côté de l'offre de grâce divine sans y prêter attention. Quelle en est la raison? Il n'ont pas la connaissance de Dieu et de Jésus-Christ, il ne connaissent pas le plan conçu par le Tout-puissant pour le salut des hommes. Là où la lumière ne brille pas, on n'est pas conscient qu'on a besoin de la grâce. Mais celui qui laisse agir la grâce sur lui est libéré de toute emprise des esprits, il est heureux et comblé, et finalement en mesure de recevoir la paix divine. La paix originelle entre Dieu et les hommes fut détruite par le péché. Cependant, Jésus Christ, par son sacrifice sur la croix, a pris sur lui la charge des péchés de l'humanité; il définit lui-même son offre: "Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s'alarme point" (Jean 14:27). Comme l'a reconnu l'apôtre Paul, cette paix dépasse tout entendement. Dans sa lettre aux Philippiens, il exprime le souhait que cette paix "garde vos cœurs et vos pensées en Jésus-Christ" (cf. Phil. 4:7).

La paix est un concept ancien; dans différentes langues anciennes on ne la désignait pas d'un seul mot, mais elle avait différentes dénominations correspondant à des sens quelque peu différents. Dans la Grèce antique, le mot "paix" signifie une communion heureuse. Chez les Romains le mot "pax" désigne un problème de droit réglé entre deux parties; on était en paix lorsqu'on avait su s'entendre sur un différend et cesser toute dispute.

Et la paix venant de Dieu? Elle dépasse tout raisonnement humain; c'est la félicité résultant de la grâce de Dieu dans le pardon et la réconciliation.

C'est dans cet esprit que je vous souhaite une Nouvelle Année 2001 bénie.<br/> <br/> Cordialement<br/> Votre

Richard Fehr

 

Parole du mois

La langue

(Juillet 2019) La langue en dit long sur une personne. La manière dont elle parle, les mots qu’elle emploie, sa... [En savoir plus]