Parole du mois

Joie de Noël

Décembre 2000

Quel bonheur, lorsque la paix et la joie réconfortent le cœur et l'âme! C'est ce à quoi aspirent beaucoup d'hommes, tout particulièrement dans le temps de Noël. On ne doit cependant pas oublier que deux tiers de l'humanité, du fait de leurs convictions religieuses ou philosophiques, n'ont aucun lien avec la fête de Noël. Et combien de chrétiens sont encore conscients de la signification profonde de cette fête, la naissance du Christ, l'incarnation divine?

De même, lors de la naissance de Jésus, peu nombreux furent ceux qui établirent un rapport entre cet événement et l'annonce du prophète Michée: "Et toi, Bethléhem Ephrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël et dont l'origine remonte aux temps anciens, aux jours de l'éternité" (Michée 5:1). Pourtant sa naissance fut l'occasion d'une joie incommensurable qui perdure jusqu'à aujourd'hui, car avec l'envoi de son fils, Dieu fit le plus grand cadeau à l'humanité.

Bethléhem n'appartenait pas aux métropoles du monde antique; de nos jours encore ce lieu est une petite ville d'environ 30'000 habitants. Et pourtant Bethléhem Ephrata joue un rôle particulier dans l'histoire biblique: Jacob ensevelit son épouse préférée Rachel sur le chemin menant à Ephrata; Ruth y fit la connaissance de Boas, son futur époux; c'est à Bethléhem que naquit David le petit berger que Dieu avait élu comme roi. Bethléhem signifie "grenier à blé" et Ephrata "la fertile", donc le grenier de blé fertile. Et, comme annoncé par le prophète, c'est là que naquit Jésus Christ, le pain du ciel. Dieu fit en sorte que l'empereur romain Auguste ordonnât un recensement populaire, obligeant Marie à se rendre de Nazareth à Behtléhem en compagnie de son époux Joseph. C'est ainsi que s'accomplit la parole du prophète.

L'origine de Jésus "remonte aux temps anciens, aux jours de l'éternité". A l'opposé, l'action du Fils de Dieu - sa mort expiatoire sur la croix, sa résurrection et son ascension - annonce la fin: l'entrée dans le royaume de gloire avec sa fiancée, la communion éternelle des siens avec Dieu qu'il a annoncée. La connaissance de cet avenir éveille la joie divine de Noël et dispense la véritable paix de Noël.

C'est ainsi que je vous souhaite un temps de l'Avent empli de paix et de joie et un Noël béni.<br/> <br/> Cordialement<br/> Votre

Richard Fehr