Parole du mois

Patience et consolation

Avril 2000

N'est-ce pas merveilleux et grandiose que Dieu ne nous prive pas de son amour et de sa grâce, mais qu'il se montre patient à l'égard du pécheur? Or, nous sommes tous des pécheurs, donc privés de la gloire de Dieu (cf. Romains 3:23). Cependant, il ne se détourne pas de nous, mais fait preuve de longanimité, de compassion et de miséricorde. L'apôtre Pierre le dit en les termes suivants: "Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance." (2 Pierre 3:9). Le temps et l'occasion nous en sont encore offerts actuellement!

Que la patience de Dieu nous incite nous aussi à faire preuve de patience et de persévérance dans les peines et les afflictions, dans nos paroles et nos actes, dans l'attente du retour du Seigneur. La patience confère une dignité particulière à l'enfant de Dieu. L'apôtre Paul a donné cette devise: "Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l'attendons avec persévérance." (Romains 8:25). Nous avons confiance en le Seigneur, car la confiance transcende la patience. Prenons à coeur cette exhortation autrefois adressée aux Hébreux: "N'abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération. Car vous avez besoin de persévérance, afin qu'après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis." (Hébreux 10: 35, 36).

Jusqu'à cet instant, notre Père céleste nous accordera régulièrement sa consolation, notamment sous l'activité du Saint-Esprit. Qu'est-ce que la consolation? C'est tout ce qui soulage les souffrances de l'âme et qui donne courage et espoir au coeur de l'affliction. Dieu est le Dieu de cette consolation; il envoie ses serviteurs pour qu'ils consolent son peuple en lui donnant la certitude de la proche venue de Christ en son règne. Y a-t-il consolation plus belle que celle proclamée autrefois, sous la dictée de l'Eternel, par le prophète Jérémie: "Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance" (Jérémie 29:11).

N'oublions pas que Dieu, dans sa longanimité, nous porte jour après jour au long de ce temps de grâce, et soyons reconnaissants pour la consolation qui nous réconforte.

Cordialement<br/> Votre

Richard Fehr

 

Parole du mois

La véritable richesse

(Avril 2019) Avec beaucoup de force, relate Luc dans les Actes des apôtres, les apôtres rendaient témoignage de... [En savoir plus]