Parole du mois

L'aide dans la foi

Novembre 1999

"Ta foi t'a sauvée!" Ce sont les paroles que le Seigneur Jésus dit jadis à la femme qui oignit ses pieds (cf Luc 7:50). Aujourd'hui aussi ces mots gardent toute leur valeur : La foi sauve toujours et de multiples manières. Quand la raison atteint ses limites, la foi prend le relais et montre le chemin.

La foi combat l'incrédulité, le scepticisme, la superstition et le doute. Nous ne réussissons de loin pas à tout comprendre, mainte question reste sans réponse. Un jour, pourtant, la réponse est là - non pas au moment où nous l'attendons, mais à l'instant jugé approprié par le Très-Haut. Nous connaissons des déceptions, des ennuis et des contrariétés, générant des courants de pensées étrangères à notre foi qui ébranlent notre assurance et sèment le doute en nous. Comment les contrer? Avec une foi d'enfant! Laissons-la toujours grandir et se fortifier sous l'effet de la parole de Dieu: Car la foi vient bien de la prédication.

En nos temps modernes dominés par la raison, les superstitions se répandent à nouveau. Pensons seulement à l'ésotérisme et à tous ses excès. Et en même temps, pourtant, qu'il semble difficile de croire au saint Evangile, au message de salut de Christ annoncé par l'esprit de Dieu au travers des envoyés de Jésus! Le Fils de Dieu a prévu cela et a demandé s'il trouverait de la foi sur la terre quand il reviendrait pour prendre à lui ses élus (cf Luc 18:8).

La foi combat aussi la fatigue, le manque de joie, l'absence d'espoir et d'amour. Là où la foi est vivante et produit ses oeuvres, la fatigue spirituelle ne s'installe pas. Quand tout nous paraît gris, voilé et triste, la foi aide à retrouver la joie dans le Seigneur. Et là où tout espoir est mort et plus rien n'a de sens, il faut que la foi soit fortifiée à nouveau par l'effet de la parole de Dieu. Car seule la foi offre perspectives, espérance et sécurité.

Lorsque la foi vit et croît dans l'âme, la sécheresse du coeur n'existe pas, car la foi réchauffe les coeurs. La foi fait plus encore: elle rend honnête, stimule la prière, elle peut même déplacer des montagnes. Pensons à Noé, à Abraham: Parce qu'ils ont cru, cela leur fut imputé à justice (cf Hébreux 11). Qui prie dans la foi verra également comment la prière approfondit sa foi. La foi peut aplanir les obstacles que sont les montagnes de soucis et de péchés, l'auto-accusation ou l'intransigeance, car la grâce issue du sacrifice de Jésus prend effet. Alors ces paroles adressées jadis par le Seigneur Jésus à la femme seront valables aussi pour nous: "Va en paix".

Cordialement<br/> Votre

Richard Fehr

 

Parole du mois

La véritable richesse

(Avril 2019) Avec beaucoup de force, relate Luc dans les Actes des apôtres, les apôtres rendaient témoignage de... [En savoir plus]