Parole du mois

Que la paix soit avec vous!

Septembre 1999

Ce qui caractérise l'état des enfants de Dieu, c'est la paix, celle que Jésus-Christ apporta aux siens en son temps déjà. Lorsqu'il pénétra dans le cercle des disciples après sa résurrection, il les salua avec ces mots: "Que la paix soit avec vous!" Dans les dernières paroles qu'il adressa à ses disciples, le Fils de Dieu souligna la haute valeur de cette paix: "Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne" (cf Jean 14:27). La paix est un bien précieux. La guerre n'amène que peines, ruines, destructions, anéantissements. En temps de paix, les armes se taisent rendant possible la construction et le développement, le commerce prospère, le bien-être et le progrès vont croissant.

Quand la paix de Jésus Christ, qui est transmise après chaque pardon des péchés, règne dans nos coeurs, les armes du méchant doivent se taire. Ces armes sont l'envie, l'avarice, la haine, la jalousie, ainsi que bien d'autres mauvais sentiments qui pèsent souvent lourdement sur l'âme des enfants de Dieu. Repoussons-les donc, faisons-les taire!

Les temps de paix sont des temps de construction. Nous voulons travailler avec zèle à l'édification de nos âmes afin qu'elle soit bientôt achevée. Les temps de paix sont aussi marqués par la croissance et la multiplication. Travaillons afin de répandre l'oeuvre de Dieu dans toutes les directions et de trouver ainsi partout les dernières âmes.

Les temps de paix permettent aussi la réflexion. C'est l'occasion de comprendre ce qui est important et a de la valeur, de distinguer entre ce qui est grand et ce qui est petit, de trier entre ce qu'il faut faire et ce qu'il faut abandonner. Nous voulons toujours nous concentrer sur l'essentiel, le divin, c'est-à-dire le retour de Jésus qui nous est promis et la communion éternelle avec Dieu. Nous voulons réfléchir comment une vie de prière active peut mettre en mouvement les forces du ciel et procurer la paix. Dans le déchaînement de la guerre des esprits, cette réflexion n'est pas possible.

En temps de paix le commerce prospère. Cette affirmation prend un sens tout particulier lorsqu'on la rapproche de l'exhortation de Jésus à ses disciples: "Oeuvrez jusqu'à ce que je revienne". Il veut nous voire capables de faire fructifier ce qu'il nous a laissé, nous voir actifs dans l'amour de Dieu et du prochain, dans le pardon, dans l'imitation de Christ et dans le sacrifice. Veillons donc à ce que la paix nous soit préservée. C'est alors que nous nous sentons bien et pouvons progresser dans la connaissance. Et si la paix devait parfois nous être ravie, au gré des circonstances de la vie quotidienne, dans les luttes de la foi, les tentations ou les épreuves, alors allons en hâte vers l'autel de Dieu, là où la paix du ressuscité est déposée à nouveau dans notre coeur!

Cordialement<br/> Votre

Richard Fehr

 

Parole du mois

Devoir et avoir

(Décembre 2019) La dernière page du calendrier nous rappelle que l’année prendra fin de manière irréversible dans... [En savoir plus]