Parole du mois

Présents divins

Août 1999

Dans sa lettre aux Romains, l'apôtre Paul a écrit que Dieu n'a point épargné son propre fils, mais qu'il l'a livré pour nous tous (Romains 8:32) - offrant ainsi tout ce qui est nécessaire pour la délivrance et le salut des hommes. Le Seigneur Jésus s'est offert lui-même par son sacrifice. Maintenant, il s'agit d'accepter Christ tel qu'il se manifeste aujourd'hui: à l'autel, dans les messagers qu'il nous envoie, dans la parole et la grâce.

Quand les hommes font un cadeau à d'autres, c'est parfois avec une arrière-pensée: Ils attendent un cadeau en retour ou veulent influencer le bénéficiaire en leur faveur. Ce n'est pas le cas du Seigneur! Il a pris sur lui les péchés du monde par sa mort sur la croix et par sa résurrection il a vaincu l'enfer, la mort et le tombeau. Tout pouvoir dans le ciel et sur la terre lui est donné et, de cette plénitude de pouvoir, il offre tout ce qui sert au perfectionnement des âmes. Il fait ceci par amour, parce que Dieu veut que tous les hommes soient secourus (1 Timothée 2:4) et que pas une seule ne se perde, mais que tous soient sauvés, même les âmes qui sont déjà dans le monde de l'au-delà.

Est-ce que le Seigneur nous offre vraiment tout? En toute franchise, qui n'a pas déjà prié de tout son c ur pour quelque chose et ne l'a finalement pas obtenu ! Posons-nous alors la question : Est-ce que ce que l'objet de notre demande était important pour le salut de notre âme? Cela seul compte ! Le reste n'est que vanité. Notre corps, nos possessions passent, rien ne reste des uvres des hommes, aussi grandes qu'elles soient. Mais ce que Dieu fait et crée, cela reste! Il veut le salut de l'âme. Et c'est pourquoi il offre tout ce dont nous avons besoin pour atteindre le but de notre foi, la communion éternelle avec lui et son Fils.

Nous avons besoin de maintes choses sur le chemin de notre foi, le Seigneur nous les offre! D'abord de la force - elle nous parvient par sa parole qui nous est donnée dans sa maison. La prière aussi transmet de la force. Si nous nous sentons faibles et sans forces nous pouvons nous adresser en silence à Dieu, notre père céleste, et lui dire ce qui anime notre âme. Nous percevons alors la force et la confiance qu'il dépose en nous.

La paix aussi est un cadeau divin que nous pouvons accepter en ouvrant notre c ur. Nous recevons aussi volontiers la joie comme don du ciel! Quelle est la plus grande joie des enfants de Dieu? La promesse de Jésus de revenir et de prendre les siens à lui. Notre Seigneur nous accorde aussi bénédiction, consolation et espérance. Et par-dessus tout, il nous offre sa grâce. Si nous acceptons dans la foi son offre de grâce, nous recevons le pardon et le salut par le sacrifice de Christ. Quel cadeau inestimable que d'être délivré du poids de nos péchés et gracié. Il nous assure la participation au festin de l'Agneau (Apocalypse 19:9).

Cordialement<br/> Votre

Richard Fehr