Parole du mois

Toujours la même chose?

Février 1999

Voyant s'ouvrir devant lui un avenir professionnel prometteur, mais exigeant de lui un engagement croissant, un jeune homme dit à ses parents: "Je continuerai à fréquenter les services divins, mais pas chaque fois. Il me suffit de venir toutes les deux ou trois semaines. Finalement on entend toujours un peu la même chose."

Est-ce vrai?

Sans doute les thèmes évoqués au cours des services divins sont toujours les mêmes: garder la foi, grandir dans la connaissance, persévérer jusqu'au but, rester dans la prière, le travail et la joie, demeurer jour après jour dans l'attente du Seigneur. Cependant, ce qui nous est offert dans la maison de Dieu est chaque fois nouveau. Même si nous avons entendu cent fois une phrase, une formulation, une citation biblique, l'acceptation de la parole dans la foi renouvelle nos forces et notre espoir, et nous apporte lumière, consolation et bénédiction.

L'alphabet ne comprend que vingt-six lettres, mais avec ces lettres on forme des mots et phrases qui remplissent des livres. Personne n'aurait l'idée de dire: "Toujours les mêmes lettres, que c'est ennuyeux!" A chaque fois, une combinaison nouvelle de ces lettres permet de communiquer quelque chose de nouveau. Le plus brillant mathématicien se sert des chiffres de zéro à neuf. Même pour les calculs les plus compliqués, il ne peut s'en passer.

Au service divin, quand l'Esprit Saint nous annonce ce qu'il a entendu auprès du trône de Dieu, il se base également sur des données fondamentales, les fondements de la foi. De quoi s'agit-il dans ce cas? Essentiellement du plan de rédemption, de notre salut. Quand nous entendons pour la centième fois: "Le Seigneur viendra et accomplira son oeuvre", cela réveille en nous la nostalgie du jour du Seigneur, nous donne un élan nouveau pour avancer joyeusement dans la foi. Et que devrions-nous faire pour être libéré d'un seul péché si nous ne pouvions pas obtenir le pardon auprès l'autel du Seigneur? Cette grâce aussi nous est renouvelée à chaque fois.

Si, dans la maison du Seigneur, nous pouvons reconnaître que nous sommes des hôtes conviés à la table royale, nous ne dirons pas: "C'est toujours la même chose!". Au contraire, nous y viendrons plein du désir d'entendre la parole et de bénéficier de la grâce. Jésus, le prince de la paix, déposera sa paix sur nous, afin que toute agitation et insatisfaction disparaisse. Nous sentirons comme la parole du Seigneur restaure, réjouit, réconforte, fortifie, élève, édifie et finalement rend bienheureux. Dans la Sainte Cène nous vivrons le point culminant de la rencontre avec le Seigneur à sa table: nous goûterons le corps et le sang de Jésus. Cette célébration nous procurera la communion la plus intime avec lui et contribuera à nous permettre d'atteindre la perfection.

Cordialement<br/> Votre

Richard Fehr

 

Parole du mois

La langue

(Juillet 2019) La langue en dit long sur une personne. La manière dont elle parle, les mots qu’elle emploie, sa... [En savoir plus]