Parole du mois

Réconforté et consolé

Avril 1998

Qui de nous ne se sent pas parfois las et oppressé par les soucis et la croix qu'il porte ? Quelle consolation est alors pour nous cette promesse du Seigneur: "Car je rafraîchirai l'âme altérée, et je rassasierai toute âme languissante" (Jérémie 31:25).

Quelles sont les causes de notre lassitude ? Ce sont tout d'abord les luttes incessantes de la foi qui n'épargnent aucun de ceux qui prennent au sérieux le soin de leur âme. S'y ajoutent les différentes charges que nous devons tous porter, chacun à sa manière. Mais par-dessus tout, ce sont les péchés qui fatiguent et affaiblissent. C'est pourquoi, dans l'épître aux Hébreux, il nous est conseillé : "Rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement" (Hébr. 12:1). Quel bienfait de pouvoir toujours nous tourner vers le Seigneur qui pardonne nos péchés et réconforte notre âme fatiguée !

Où pouvons-nous trouver ce réconfort ? Nous recevons le calme et la paix dans la maison de Dieu, auprès de l'autel du Tout-puissant. Celui qui se préoccupe de la parole de Dieu et la laisse agir sur son âme, reçoit une force qui chasse toute fatigue. Car la fatigue doit s'effacer lorsque nous recevons la grâce lors des services divins et que nous obtenons le pardon des péchés par la parole libératrice. L'amour et la joie sont aussi des moyens éprouvés contre la fatigue

"Car je rafraîchirai l'âme altérée" - la parole de Dieu et sa grâce, la Sainte-Cène, l'amour et la joie, le calme et la paix, telles sont les sources du véritable réconfort de l'âme !

Le Seigneur promet aussi de nourrir les âmes attristées. Combien souvent sommes-nous oppressés par les soucis, la maladie, la douleur, le chagrin ou la mort. Dans de telles circonstances il est important de pouvoir parler à quelqu'un et lui dire ce qui nous charge. Dans la prière, nous pouvons confier toutes nos peines à notre Père céleste et il ne nous laisse pas seuls. Même s'il n'allège ou n'ôte pas toutes les charges, il donne néanmoins la force pour porter ce qui nous est imposé. Dans sa parole, il nous offre la coupe de consolation qui nous élève et nous fortifie.

Ainsi, l'assurance que malgré tout ce que nous devons vivre, nous sommes dans la main de Dieu console nos âmes attristées et la promesse que le Seigneur vient assurément nous maintient éveillés et reste pour nous une source de force, de consolation et de joie!

Cordialement<br/> Votre

Richard Fehr