Parole du mois

N’ayons pas la vue trop courte

Octobre 2017

Dans le domaine de la politique ou de l’économie, on reproche souvent aux décideurs de ne pas penser au-delà de l’élection ou de l’assemblée des actionnaires suivante. Un raisonnement ou une stratégie à long terme sont devenus des denrées rares. Quoi qu’il en soit, le fait précisément de raisonner sur le long terme n’est pas nécessairement inné à tout le monde. Même le croyant qui a beau savoir que le plan de salut divin va bien au-delà de son existence terrestre et qu’il serait fatal, pour lui, d’espérer en Jésus-Christ dans cette vie seulement, n’en voit pas plus loin que le bout de son nez pour autant. 

La seule chose que les Hébreux ont vue, c’est que Dieu les conduisait dans le désert, et cela leur posait problème. Or, ce n’est pas dans le désert que Dieu les conduisait, mais dans la liberté, dans le pays promis !

Pour nous, nous considérons notre vie avec ses soucis et ses contrariétés, et avons souvent du mal à l’accepter telle qu’elle est. Or, Dieu ne veut pas nous précipiter dans la détresse, mais nous conduire dans son royaume, dans la merveilleuse liberté des enfants de Dieu, mieux, dans la nouvelle création. Son dessein est à bien plus long terme.

En voyant l’évolution actuelle de l’Église et du christianisme dans certaines régions, nous nous demandons où cela va nous mener, si cette tendance ne s’inverse pas. Or, Jésus-Christ ne veut pas liquider son Église, bien au contraire : à travers elle, il veut réaliser le salut universel de tous dans l’Histoire et les mener à la perfection dans sa gloire. Son dessein vise le long terme, ne l’oublions pas !

Pistes de réflexion extraites d’un service divin de l’apôtre-patriarche

Parole du mois

N’ayons pas la vue trop courte

(Octobre 2017) Dans le domaine de la politique ou de l’économie, on reproche souvent aux décideurs de ne pas... [En savoir plus]