Parole du mois

Repli sur soi

Juin 2017

La diversité humaine peut être perçue comme très enrichissante et féconde. La découverte de la pluralité des caractères, des dons et des expériences de vie peut être une source de joie et permettre l’élargissement de son horizon personnel.

Cette diversité peut cependant aussi être perçue comme une exigence inacceptable : il faut s’accommoder de réalités nouvelles, accepter les différences, supporter des tensions, remettre ses habitudes en question et se mettre en quête de choses communes. Or, cette démarche demande de l’énergie, des efforts et de l’engagement, sans que l’on ne puisse jamais exclure la survenue de conflits liés aux différences. De nos jours, nombreux sont ceux qui font alors le choix de s’isoler et de rejeter loin d’eux toute différence et altérité : on se replie sur soi-même plutôt que de rechercher la communion, on s’isole plutôt que de s’ouvrir.

Or, la communauté ne peut fonctionner que si elle est communion des membres. Cette réalité est certes difficile à admettre pour certains, mais le repli sur soi ne constitue pas une solution. C’est seulement dans la communion que je vis la richesse de la foi, que je sens la force de l’amour, que je gagne une large vue d’ensemble et que je ne cours pas le risque de me considérer comme étant le nombril du monde ou de l’Église. C’est seulement dans la communion que l’on peut être gagné par cette joie contagieuse qui naît de la louange commune de Dieu et de la célébration commune de sa gloire. Et c’est seulement dans la communion que je peux parvenir à la perfection ; seul, je n’y parviendrai pas.

Pistes de réflexion extraites d’un service divin de l’apôtre-patriarche

Parole du mois

Sans paroles

(Septembre 2017) Quel dommage, encore un ministre qui prend sa retraite alors qu’il avait vraiment des choses à... [En savoir plus]