Parole du mois

Il me semble connaître cette personne !

Mars 2017

La curiosité est un trait de caractère humain. Nous aimerions bien savoir qui est la personne que nous croisons, notre voisin ou collègue, la personne dont nous voyons la photo dans les journaux, dont le nom est évoqué aux informations, que nous choisissons sur les bulletins de vote, qui nous sert au guichet de la banque ou qui est assise en face de nous dans le métro. Nombre de problèmes auxquels nous sommes confrontés dans la société sont dus au fait que nous ne connaissons pas bien notre prochain et ne savons rien de lui. Or, quiconque connaît Dieu et Jésus-Christ connaît aussi son prochain.

Au sujet de notre prochain précisément, nous savons l’essentiel : Nous savons que Jésus l’aime. Nous savons que Jésus est mort pour lui. Nous savons que Jésus souhaite lui offrir le salut, la communion éternelle avec lui, peut-être dès demain ou dans l’autre monde seulement.

Cette connaissance est de loin supérieure à tout ce que nous pourrions savoir d’autre à son sujet, parce qu’elle nous préserve du risque de porter un mauvais jugement sur lui. Je ne peux ni maudire ni rejeter quelqu’un dont je sais que Jésus le connaît et l’aime tel qu’il est, tout comme il m’aime, moi, tel que je suis. Même si je ne sais pas comment mon prochain « fonctionne » ou pourquoi il se comporte de telle manière et pas d’une autre, ni pourquoi il tient de tels propos, même si je ne sais pas ce qu’il pense, ce que je sais, c’est que Dieu l’aime, lui aussi.

Pistes de réflexion extraites d’un service divin de l’apôtre-patriarche

Parole du mois

Divines surprises

(Mai 2017) Cette parole que nous entendons, nous la connaissons par cœur pour l’avoir déjà entendue des... [En savoir plus]