Parole du mois

À notre Dieu et Père soit la gloire

Janvier 2017

« A notre Dieu et Père soit la gloire », écrit l’apôtre Paul dans son épître aux Philippiens. C’est une démarche fort ancienne que de rendre gloire à Dieu, au Créateur de toutes choses, c’est-à-dire de célébrer publiquement sa puissance et de proclamer son incommensurable bonté. Pour autant, les hommes s’en sont régulièrement détournés, préférant rendre Dieu responsable de toutes leurs détresses !

Aujourd’hui, je lance cet appel : Rendons gloire à Dieu, notre Père ! Faisons en sorte qu’il ne constitue pas seulement la devise de l’année 2017, mais qu’il détermine dorénavant notre cheminement dans la vie et dans la foi.

Comment glorifier Dieu, notre Père ? Pour l’exemple, je citerai trois tâches à remplir :

  1. Efforçons-nous de reconnaître la grandeur de Dieu ! Il est le Créateur, celui qui est à l’origine de toutes choses, tant de la création visible que de toute l’histoire du salut. Il nous incombe de traiter sa création avec sagesse et bonté. Dieu a certes mis les ressources naturelles à disposition, mais c’est à nous, êtres humains, qu’incombe la responsabilité de leur répartition et préservation.
  2. Remercions-le de tous ses dons, en accomplissant sa volonté, même si notre vie s’en trouve rendue plus pénible. Consentons-lui des sacrifices. Faisons-lui confiance, plutôt que de nous lamenter. Il prend soin de nous, bien que nous soyons pécheurs. En contrepartie, employons-nous à respecter la dignité de tout être humain, car Dieu est le Père de tous ! C’est rendre gloire à notre Père que de prier aussi pour le salut de ceux qui nous ont blessés.
  3. Proclamons sa gloire, en nous conduisant en enfants de Dieu. Aux yeux de Dieu, nous sommes comme des enfants : Nous savons peu de chose, tandis que lui sait tout. Il s’agit, pour nous, de reconnaître son autorité et de nous mettre à son service avec empressement. Nous ne considérons pas que ce soit là une restriction de notre liberté, mais, au contraire, une source de bénédiction !

Rendons gloire à Dieu, notre Père : Il est plus grand que tous, et nul ne peut l’empêcher de nous donner son royaume. Il faut que la vie qu’il a déposée en nous se développe. De cette manière, nous contribuerons à l’unité de ses enfants, sachant qu’il n’y a qu’un seul Dieu et Père de tous, « qui est au-dessus de tous, et parmi tous, et en tous. »

Pour l’année 2017, notre programme en trois points est le suivant :

  1. Sachons reconnaître la gloire de Dieu dans ses œuvres.
  2. Remercions-le de ses bienfaits.
  3. Proclamons sa gloire, en nous conduisant comme des enfants de Dieu.

C’est dans ce sens que je vous souhaite de vivre beaucoup de joie et la bénédiction de Dieu au cours de l’année nouvelle.

Jean-Luc Schneider

Parole du mois

À notre Dieu et Père soit la gloire

(Janvier 2017) « A notre Dieu et Père soit la gloire », écrit l’apôtre Paul dans son épître aux... [En savoir plus]