Parole du mois

Réponse à tout ?

Janvier 2016

Dans certains cercles chrétiens, l’opinion, selon laquelle la Bible aurait réponse à tout, prévaut ; on pense pouvoir y trouver l’indication de la démarche précise à suivre dans tous les cas de figure. Quiconque adhère à cette argumentation n’aura aucun mal à justifier la peine de mort. Or, le problème qui se pose est le suivant : On extrait une parole de son contexte biblique pour l’ériger en dogme et fonder ainsi tout un édifice doctrinal. C’est ce que nous avons parfois fait, nous aussi, par le passé. Actuellement, nous avons une approche différente de la Bible : il s’agit de la considérer comme un tout. Pour bien comprendre certains éléments vétérotestamentaires, il faut les lire à la lumière du Nouveau Testament et de l’enseignement de Jésus.  Dès lors, l’évidence s’impose : toutes les déclarations bibliques n’ont pas la même valeur. Ainsi convient-il notamment de distinguer les choses indispensables et déterminantes en vue du salut de celles qui sont liées à une époque et à une situation historique précises, pour lesquelles elles étaient opportunes.

Nous ne sommes pas du nombre de ceux qui pensent que, dans la Bible, Dieu s’exprime au sujet de tout, ni qu’il faille attribuer la même valeur, le même rang et la même importance à tous les passages de l’Écriture sainte. En revanche, il est évident pour nous que la Bible n’a pas sa place dans les librairies spécialisées en livres anciens, et qu’elle n’a rien perdu de son actualité : c’est un livre pour notre temps, un guide de la vie chrétienne, y compris au XXIe siècle, qui vaut la peine d’être lu.

Pistes de réflexion extraites d’un service divin de l’apôtre-patriarche

Parole du mois

La langue

(Juillet 2019) La langue en dit long sur une personne. La manière dont elle parle, les mots qu’elle emploie, sa... [En savoir plus]