Parole du mois

Réponse à tout ?

Janvier 2015

Dans certains cercles chrétiens, l’opinion prévaut que la Bible ait réponse à toutes les questions et suggère une démarche précise pour n’importe quelle situation. En argumentant de cette sorte, on peut, sans autre forme de procès et en se réclamant de la Bible, légitimer la peine de mort. En réalité, un tel raisonnement pose problème : On sort une parole de son contexte biblique, on l’érige en dogme, et on en fait le fondement de tout un édifice doctrinal. Nous aussi, nous avons fait cela par le passé. Aujourd’hui cependant, nous avons une autre approche et compréhension de la Bible : il s’agit de la considérer comme un tout. C’est à la lumière du Nouveau Testament et de l’enseignement de Jésus seulement que l’on peut comprendre de nombreux passages de l’Ancien Testament. Dès lors, on comprend aussi qu’on ne peut pas attribuer la même valeur et importance à toutes les déclarations bibliques. Ainsi faut-il faire la différence entre les choses qui sont indispensables et déterminantes en vue du salut, et celles qui sont liées à une époque donnée, à une situation historique précise, et valent, par conséquent, pour ses contemporains.

Nous ne faisons pas partie de ceux qui pensent que, dans la Bible, Dieu s’exprime sur tout ; nous ne pensons pas non plus que tout y ait même validité, même rang et même importance. En revanche, nous savons parfaitement aussi que la Bible n’est pas à ranger parmi les « livres anciens », et qu’elle est d’actualité de nos jours, comme elle l’a été par le passé. C’est un livre pour notre temps, un livre pour vivre chrétiennement au XXIe siècle. On gagne à le lire.

Pistes de réflexion extraites d’un service divin de l’apôtre-patriarche

Parole du mois

Aimer et souffrir

(Octobre 2019) Dans l’éventail des sentiments et des sensations humains, l’amour et la souffrance constituent deux... [En savoir plus]