Parole du mois

La foi et l’espérance sont indissociables !

Mars 2014

La foi et l’espérance vont de pair, les deux font partie de l’état de chrétien. Un chrétien ne peut être sans espérance. La foi crée également l’espérance. En résumé, pour moi, la foi consiste en la certitude suivante : Dieu est tout-puissant et Dieu est amour. Ces deux certitudes nous laissent espérer en l’aide de Dieu. Parce que Dieu est tout-puissant et parce qu’il m’aime, il m’aidera. N’abandonne pas l’espérance en l’aide de Dieu, Dieu veut t’aider et il t’aidera.

De plus, nous croyons en Dieu au travers de Jésus-Christ. C’est aussi de cette foi que résulte une merveilleuse espérance. Nous croyons que Jésus-Christ, le Fils de Dieu, est venu sur la terre pour rendre le pardon des péchés et la vie éternelle accessibles aux  hommes. C’est parce que nous croyons en Jésus-Christ que nous espérons en la vie éternelle. L’état de chrétien signifie : Espérer en la vie éternelle !

Jésus-Christ est également la raison de notre espérance. Car il a promis : « Je reviendrai … », et : « [Je veux] que là où je suis vous y soyez aussi … » Il n’est pas seulement la raison de notre espérance, mais il est lui-même notre espérance. Il est l’objet de notre espérance ; nous espérons en lui. Nous espérons en la vie éternelle, c’est-à-dire en la communion éternelle avec le Dieu Trinité. Nous avons reconnu Dieu au travers de Jésus-Christ. Jésus-Christ nous a montré le Père, et nous avons découvert Dieu au travers de Jésus-Christ. C’est pour cela que nous aimons Dieu, parce que Jésus-Christ nous a montré son Père, le Dieu véritable et vivant : le Dieu de l’amour, le Dieu de la grâce, le Dieu de proximité. Nous aspirons ainsi à être éternellement auprès de Dieu, ce Dieu que nous connaissons au travers de Jésus-Christ. De ce fait, Jésus-Christ est notre espérance. Il est le Dieu avec lequel nous voulons être en communion éternelle. Telle est notre espérance. Continuons à prier pour que les hommes trouvent le chemin qui mène à Jésus-Christ, parce que nous avons cette foi et cette espérance.                   

(Extrait d’un service divin de l’apôtre-patriarche)