Parole du mois

Le chemin de l’imitation

Février 2012

Jésus a parlé un jour de deux chemins et de deux portes. La première porte est large, et un chemin spacieux y passe. L’autre chemin est resserré et difficile, et il passe par une porte étroite. Ce chemin resserré mène à la vie, le chemin spacieux, est-il dit ici, conduit à la perdition. Nous voulons avoir la vie éternelle et suivre Christ. Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie qu’il nous faut agir comme Jésus a agi.

  • Il aimait son Père céleste. Lorsqu’il a été tenté par le diable, que celui-ci lui a montré toutes les richesses du monde et qu’il voulait que Jésus l’adore, Jésus lui a répondu : « Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul. » En comparaison de notre amour pour Dieu, les richesses du monde n’ont pas d’importance à nos yeux. Aimons Dieu.
  • Jésus aimait ceux qui étaient autour de lui. C’est pourquoi, allons à la rencontre de notre prochain avec amour. Jésus était disposé à pardonner, il accordait son aide aux hommes. Comportons-nous de la même façon. Le chemin étroit de l’imitation implique que nous allions à la rencontre de notre prochain avec amour, au sein de la communauté et partout dans notre entourage. Cela signifie également que nous soyons disposés à pardonner et à aider tout un chacun.
  • Jésus faisait confiance à son Père céleste, et il l’exprime si merveilleusement par ces paroles : « Père, que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne. » Nous avons des souhaits et des aspirations, mais confions-nous toujours en notre Père céleste, de telle sorte que nous puissions dire : « Que ma volonté ne se fasse pas, mais la tienne. »
  • Jésus a proclamé qu’il était le Fils du Dieu vivant. Sur le chemin de l’imitation, proclamons notre foi. Lorsque nous nous entretenons avec nos voisins ou avec d’autres personnes, disons que nous sommes néo-apostoliques.
  • Jésus a vaincu le diable. Nous aussi, sur ce chemin étroit de l’imitation, rejetons ce qui n’est pas agréable à Dieu. Puisse cela être notre tâche à l’avenir, persévérer dans l’imitation, dans l’amour pour notre prochain, dans la disposition au pardon, dans la confiance en Dieu. Proclamons notre foi néo-apostolique,  restons sur le chemin étroit et rejetons ce qui n’est pas agréable à Dieu. C’est cela, le chemin de l’imitation.

Il est dit de ce chemin étroit que c’est un chemin difficile. Avancer sur un chemin large, sur lequel il est possible de marcher une fois à gauche, une fois à droite, ou marcher sur un chemin étroit, sur lequel il faut faire attention à chaque pas, ce n’est pas la même chose ! Sur un chemin étroit, on ne peut pas s’aventurer une fois à gauche, une fois à droite, il faut rester sur le chemin. Cela signifie que nous devons veiller sur nous-mêmes, chaque jour. Lorsque nous avons des décisions à prendre, nous devrions nous poser la question de savoir quelle décision serait agréable à Dieu, et quel chemin serait celui du péché. Sur le chemin étroit, des signes d’orientation sont nécessaires ; ce sont les services divins. Nous y recevons des forces.

Néanmoins, le chemin étroit est avant tout un chemin merveilleux, sur lequel nous pouvons ressentir la proximité de Dieu. Ce chemin mène à un but magnifique : être éternellement auprès du Seigneur. Puisse Dieu nous accorder grâce, afin que nous y parvenions tous.

(Extrait d’un service divin de l'apôtre-patriarche)