Parole du mois

Servez le Seigneur

Janvier 2012

En envisageant la nouvelle année qui s’annonce, je pense à la parabole du Seigneur au sujet des mines. Il y est question d’un homme de haute naissance, qui, avant de partir dans un pays lointain, a remis une mine (= 100 drachmes) à dix de ses serviteurs, en leur disant : « Faites-les valoir jusqu’à ce que je revienne ! »

Pour nous, cela signifie : Agissons, mettons les dons que nous avons reçus de Dieu au service de la communauté. Il ne s’agit pas seulement d’activisme, mais d’une activité bien ciblée : Ne perdons jamais le retour de Christ de vue.

Cette parole tirée des Psaumes : « Servez l’Éternel avec joie ! » va dans le même sens. Ne nous servons pas nous-mêmes, ne servons pas nos propres intérêts, mais servons le Seigneur ! Agir pour le bien d’autrui au sein de la communauté, c’est servir le Seigneur. Et c’est bénéfique de le faire avec joie, de tout son cœur.

Nous sommes cependant accaparés par tant d’obligations que, souvent, il nous semble ne plus avoir le loisir de servir le Seigneur. Certes, il existe aujourd’hui de nombreuses contraintes matérielles qui peuvent restreindre notre service dans l’Église du Seigneur, mais il nous faut aussi être animés de la volonté de servir. Que personne ne se démobilise totalement, en s’adonnant à la pensée qu’il n’y a pas d’autre solution pour lui…

Je vous appelle donc à être actifs au sein de la communauté. Je pense particulièrement à ceux qui n’ont pas encore trouvé de domaine où s’investir. Pour être actif, il est parfois nécessaire de faire un effort sur soi-même ou, pour l’exprimer d’une manière plus familière, il faut se secouer !

Secouons-nous donc, afin de

  • surmonter la distance qui nous sépare éventuellement encore des frères du ministère et des frères et sœurs de la communauté ; allons à la rencontre les uns des autres ;
  • renoncer à notre confort ;
  • nous départir de l’appréhension d’assumer des engagements;
  • surmonter l’indifférence.

Que ceux qui souhaitent s’investir, sans vraiment discerner le domaine qui leur convient, n’hésitent pas à consulter les frères du ministère. Ces derniers sont priés, quant à eux, de conseiller ces frères et sœurs et de réfléchir avec eux à la manière de mettre leurs bonnes intentions en pratique.

Et qu’en est-il de ceux qui ne peuvent plus rien faire en raison de leur état de santé ? Voici ma réponse : Là aussi, faisons de notre mieux pour continuer de cultiver la communion fraternelle. Il y a une chose qu’il est toujours possible de faire : prier en faveur de son prochain. C’est une manière bénéfique de servir la communion fraternelle.

Dans cet esprit, je souhaite que l’année 2012 ait pour mot d’ordre : Servir avec joie !

Je forme des vœux, afin que, pour tous, l’année nouvelle soit emplie de grâce, de beaucoup de paix et de joie dans le Saint-Esprit. Ne nous lassons pas d’attendre le retour du Fils de Dieu !

Recevez, frères et sœurs, mes cordiales salutations.

Wilhelm Leber

Parole du mois

L’adaptation

(Mai 2019) Un minimum d’adaptation est nécessaire au bon fonctionnement d’une communauté de personnes. Plus... [En savoir plus]