Parole du mois

Dieu tient parole

Septembre 2009

Jacob était un homme béni. Malgré cela, il a été confronté à des difficultés : Il a dû quitter sa patrie, parce qu’il était en désaccord avec son frère. Tandis qu’il était en route vers une terre étrangère, l’Eternel lui est apparu lors d’un songe. Jacob a vu une échelle montant jusqu’au ciel, sur laquelle les anges montaient et descendaient. Au haut de l’échelle se tenait l’Eternel qui dit à Jacob : « Voici, je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras… » Ces paroles sont une promesse divine qui vaut aussi pour notre temps. Dieu dit aujourd’hui : « Je suis avec toi et je te garderai, où que tu sois. » Le Seigneur est toujours avec ceux qui le craignent. Demeurons dans la crainte de Dieu, levons les yeux vers le Seigneur et adorons-le ! Et Dieu sera avec nous et nous gardera. Pour cela, il nous faut lui rester fidèles !

L’Eternel a encore dit à Jacob : « … et je te ramènerai dans ce pays. » Cela aussi peut s’appliquer à nous : Le Seigneur veut nous conduire dans le pays de la gloire, il nous a préparé une place au ciel. Le Seigneur Jésus a dit à ses disciples qu’il allait leur préparer la place. Si nous persévérons dans la crainte de Dieu et restons fidèles, le Seigneur nous conduira dans sa gloire où nous serons tous réunis. Cependant, si nous suivons nos propres voies et ne restons pas fidèles au Seigneur, Dieu ne le fera pas, parce qu’il ne contraint personne, il ne fait que proposer. A la fin du songe de Jacob et de l’échelle du ciel, il est dit : « Car je ne t’abandonnerai point, que je n’aie exécuté ce que je te dis », en d’autres termes : Dieu promet qu’il tiendra parole. Permettez-moi de citer quelques-unes de ses merveilleuses promesses :

« Demandez, et l’on vous donnera » : C’est le Seigneur Jésus qui a dit cela, c’est donc une promesse divine. Quoi que nous demandions au Seigneur sous al dictée de la foi, il nous l’accordera. Voici une autre promesse du Seigneur : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » Il nous faut cependant aussi faire notre part de travail. Ces promesses n’ont pas été faites à tout un chacun ; il y a certaines conditions à remplir pour qu’elles s’accomplissent. Si nous cherchons premièrement le royaume de Dieu, et non pas les choses terrestres, si le royaume de Dieu est la première de nos préoccupations, alors Dieu nous bénira.

Je pense encore à une autre promesse du Seigneur Jésus : « Quiconque se déclarera publiquement pour moi, je me déclarerai moi aussi pour lui devant mon Père qui est dans les cieux. » Professons notre foi, disons que nous sommes enfants de Dieu, que nous sommes néo-apostoliques et scellés du Saint-Esprit ! Dès lors, nous pouvons être sûrs que Jésus nous confessera aussi devant son Père céleste, c’est-à-dire qu’il nous acceptera lors de son retour.

Le Seigneur Jésus a également dit ceci : « Si quelqu’un me sert, le Père l’honorera. » Si nous nous mettons au service de l’Œuvre de Dieu, que ce soit en chantant dans le chœur, en nous engageant dans la vie de la communauté, en servant à l’autel, le Seigneur nous bénira particulièrement : Dieu nous honorera !

Permettez-moi de le souligner une fois encore : Dieu tient ses promesses. A nous de faire notre part.

(Extrait d’un service divin de l’apôtre-patriarche)

Parole du mois

La langue

(Juillet 2019) La langue en dit long sur une personne. La manière dont elle parle, les mots qu’elle emploie, sa... [En savoir plus]