Parole du mois

« Voici, je viens bientôt ! »

Décembre 2006

Dans l’Apocalypse de Jean il y a une parole riche en signification qui évoque de manière directe le retour du Christ: « Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu’est son œuvre. » (Apocalypse 22 :12).

Cette parole commence avec « Voici! », un mot que l’on trouve très souvent dans les Ecritures Saintes et qui est une exhortation à être tout particulièrement attentif à bien percevoir tout ce qui se passe autour de nous.

Au moment de la naissance de Jésus-Christ les anges sont apparus aux bergers et ont apporté la nouvelle : « Voici, je vous annonce une bonne nouvelle : c’est qu’aujourd’hui il vous est né le Sauveur ». Jean-Baptiste a dit, tourné vers le Seigneur Jésus : « Voici l’agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. » Toutes ces paroles marquantes sont empreintes de force et de gravité. Le Seigneur Jésus, pour sa part, dit : « Voici, je vous l’ai annoncé d’avance. » On retrouve aussi le mot « voici » ! dans cette exhortation qui nous dit : Vois donc les choses dans la lumière divine. Ou encore dans cette belle promesse qu’il a donnée à ses apôtres : « Voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » De nouveau un avertissement : Vois ce que fait le Seigneur !

 « Voici, je viens bientôt ! » – Vois donc les circonstances ! Le Seigneur vient ! Nous le croyons fermement. Les circonstances s’aggravent, le jour du Seigneur s’approche irrévocablement.

Regardons la chrétienté en général: Elle s’affaiblit de plus en plus. Non seulement dans les signes extérieurs et dans le nombre de personnes qui s’affirment chrétiennes, mais aussi dans l’importance que les chrétiens mettent dans la foi. Etre chrétien joue de moins en moins de rôle dans la vie des hommes. Aujourd’hui, du moins dans notre partie du monde, les Eglises sont perçues comme des institutions dont on se méfie plus ou moins. Vois donc quelles sont les circonstances d’aujourd’hui ! Pour ma part, j’y vois un signe que tout s’aggrave et tend vers le jour du Seigneur.

Et qu’en est-il chez nous?

Vois donc qu’il devient de plus en plus difficile de garder la foi! Nous sentons cela dans notre vie. Il n’est plus si aisé de rester sur le chemin, alors qu’on est soumis à tant d’influences. Je peux de mieux en mieux comprendre la parole de Jésus : « Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? » (Luc 18 :8). Cette question est pleinement justifiée !

Le Seigneur vient! Ceci ne peut pas être arrêté, et c’est là notre consolation, notre joie, car nous l’attendons. Certes, personne ne peut dire : Le Seigneur arrive dans cinq jours ! Nul ne peut indiquer la date. Cela est bien ainsi. Seul Dieu, dans sa puissance, sait combien cela va encore durer. Mais : « Voici, je viens bientôt ! » Nous voulons reconnaître combien les circonstances qui nous entourent s’aggravent et l’inscrire dans notre coeur.

 (Extrait d’un service divin de l’apôtre-patriarche)