9.6.1 Les prières d´intercession

Dès le temps de l´Ancienne Alliance, on croyait — c´est attesté — pouvoir faire du bien aux morts et contribuer ainsi à améliorer leur sort : En II Macchabées 12, il est question de Juifs idolâtres qui étaient tombés au cours d´une bataille. Pour eux, on a imploré l´Eternel d´effacer leur péché et on a collecté de l´argent, en vue d´acheter des animaux à offrir en sacrifice d´expiation. À la base de cette démarche, il y avait la conviction que les morts ressusciteraient un jour.

L´espérance en la résurrection des morts est depuis toujours un élément fondamental de la doctrine chrétienne. Y est aussi associée la conviction de la nécessité d´intercéder en faveur des défunts et de l´efficacité de cette intercession.

Il en va de même pour la dispensation des sacrements pour les défunts. Le point de départ biblique en est le passage en I Corinthiens 15 : 29 : à Corinthe, des vivants se faisaient baptiser pour des morts. Cette pratique inspirée par le Saint-Esprit a été reprise par les apôtres des temps modernes, pour déboucher sur les services divins en faveur des défunts dont nous avons actuellement l´habitude.

Les chrétiens néo-apostoliques font des prières d´intercession en faveur des défunts : ils prient le Seigneur de sauver les âmes qui ont rejoint l´au-delà, prisonnières.

Voir aussi