8.3.5 Autres témoignages néotestamentaires au sujet du saint-scellé

Selon le témoignage de l´Écriture sainte, le saint-scellé est lié à l´apostolat. Philippe avait prêché en Samarie et baptisé ceux qui étaient parvenus à la foi en l´Evangile : « Les apôtres, qui étaient à Jérusalem, ayant appris que la Samarie avait reçu la parole de Dieu, y envoyèrent Pierre et Jean. Ceux-ci, arrivés chez les Samaritains, prièrent pour eux, afin qu´ils reçoivent le Saint-Esprit. Car il n´était encore descendu sur aucun d´eux ; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus. Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint-Esprit » (Ac 8 : 12 sqq.) Simon, le magicien, a vu « que le Saint-Esprit était donné par l´imposition des mains des apôtres » (Ac 8 : 18). Dans cette anecdote, les sacrements du saint baptême d´eau et du saint-scellé, c´est-à-dire de la réception du don du Saint-Esprit, sont nettement distincts l´un de l´autre.

Une autre anecdote encore corrobore cette distinction entre le baptême d´eau et la réception d´Esprit-Saint : A Éphèse, des disciples qui n´avaient reçu que le baptême de Jean-Baptiste ont été baptisés au nom du Seigneur Jésus. « Lorsque Paul leur eut imposé les mains, le Saint-Esprit vint sur eux » (Ac 19 : 1-6).

Toutes ces descriptions montrent que, hormis les exceptions citées, le don du Saint-Esprit était uniquement communiqué par les apôtres. Il y est évident aussi que c´est seulement après le baptême d´eau que le don du Saint-Esprit était dispensé.

Voir aussi