8.2.15 La sainte cène et l´apostolat

Jésus-Christ a institué la sainte cène dans le cercle des apôtres et leur en a confié l´administration. Il leur a donné mission de prêcher l´Evangile et de dispenser les sacrements. L´épître aux Hébreux montre que Jésus-Christ est le véritable souverain sacrificateur qui s´offre lui-même en sacrifice. Quand l´apôtre ou le ministre sacerdotal mandaté par lui procède à la consécration, il agit par mandat et pouvoir de Jésus-Christ. C´est alors le Saint-Esprit qui opère la présence réelle du Fils de Dieu, de son corps et de son sang dans la sainte cène. Dans ce sens aussi, les apôtres de Jésus sont les « dispensateurs des mystères de Dieu » (1 Co 4 : 1).

Là où le Saint-Esprit agit à travers le ministère fondé et mandaté par Jésus-Christ, la réalité sacramentelle se constitue.

EN BREF

Il existe un lien étroit entre le pardon des péchés et la sainte cène. L´un comme l´autre se fonde sur le sacrifice de Christ. Bien que le sacrifice de Christ soit présent dans la sainte cène, ce sacrement n´opère pas en même temps le pardon des péchés. (8.2.14)

Le pardon des péchés rend notamment possible la digne réception de la sainte cène. (8.2.14)

Jésus-Christ a institué la sainte cène dans le cercle des apôtres et leur en a confié l´administration. (8.2.15)

Là où le Saint-Esprit agit à travers le ministère fondé et mandaté par Jésus-Christ, la réalité sacramentelle se constitue. (8.2.15)

Voir aussi