8.2 La sainte cène

L´article 7 de la confession de foi néo-apostolique dit ceci : « Je crois que la sainte cène a été instituée par le Seigneur Jésus-Christ lui-même, en mémoire de son sacrifice unique et pleinement valable, de ses souffrances amères et de sa mort. La digne réception de la sainte cène nous garantit la communion de vie avec Jésus-Christ, notre Seigneur. La sainte cène est célébrée avec du pain sans levain et du vin qui, tous deux, doivent être consacrés et dispensés par un ministre de l´Église mandaté par l´apôtre. »

La sainte cène est celui des trois sacrements qui est régulièrement rendu accessible et dispensé à l´homme. La doctrine et la raison sont impuissantes à expliquer de manière exhaustive la teneur et l´importance de la sainte cène qui est en étroit rapport avec le mystère de la Personne de Jésus-Christ.

Dans la sainte cène, la réalité de Dieu et sa sollicitude envers l´homme sont expérimentables sans intermédiaire. La sainte cène est l´acte essentiel du service divin. Elle occupe aussi une position importante dans la conscience et la vie du croyant.

Voir aussi