8.1.6 Les effets du saint baptême d´eau

L´homme qui croit en Jésus-Christ et le professe est intégré à l´Église de Christ par le saint baptême d´eau et est ainsi en communion avec Jésus-Christ. Le saint baptême d´eau administré au nom de la Trinité divine unit les chrétiens entre eux.

À l´instar de la circoncision sous l´Ancienne Alliance, le saint baptême d´eau est un signe d´alliance. Par lui, l´homme est inclus dans la Nouvelle Alliance et peut à présent recevoir les autres signes de cette alliance : le baptisé a accès au saint-scellé. Celui qui est baptisé dans l´Église néo-apostolique est habilité à recevoir durablement la sainte cène.

Le baptisé participe de la mort de Jésus-Christ et de sa vie nouvelle. Spirituellement, il suit activement ce que Christ a enduré. Comme Christ est mort à la croix pour les péchés des hommes, l´homme doit « mourir au péché », en y renonçant. Le baptême inclut le croyant dans l´acte rédempteur de Christ au point que la mort de Christ à Golgotha devient aussi la « mort » du baptisé : c´est la fin de sa vie dans l´éloignement d´avec Dieu, le début de sa vie en Christ. Le baptême lui procure les forces de mener le combat contre le péché (Ro 6 : 3-8 ; Col 2 : 12-13).

Le baptême est l´acte qui consiste à « revêtir Christ » ; c´est le premier pas vers le renouvellement de l´homme intérieur : « Vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ » (Ga 3 : 27). Cette image illustre le renoncement à la conduite antérieure et l´adhésion aux vertus de Christ. Elle décrit ce qu´exprime la notion de repentance : Se repentir, c´est se détourner de l´ancienne nature pour se tourner vers le Seigneur. Il s´agit donc de mener sa vie conformément à la volonté de Dieu. Le baptisé promet de mener sa vie sous la domination de Christ.

Voir aussi