8.1.2.2 Le saint baptême d´eau dans le Nouveau Testament

Dans le Nouveau Testament, le terme de « baptême » recouvre souvent un baptême en deux actes, celui d´eau et celui du Saint-Esprit (Ac 8 : 14 sqq. ; 10 : 47 ; 19 : 1-6 ; Tit 3 : 5). Le saint baptême d´eau et le saint baptême de l´Esprit sont ainsi liés l´un à l´autre.

Jésus-Christ s´est soumis au baptême par Jean-Baptiste pour montrer comment obtenir la justice valable devant Dieu (Mt 3 : 15). Ainsi le baptême de repentance administré par Jean-Baptiste débouche-t-il sur le saint baptême d´eau. Le Fils de Dieu s´est humilié lui-même, se rendant l´égal du pécheur (Ph 2 : 7) ; ce faisant, Jésus-Christ a donné un exemple à l´homme empêtré dans le péché.

En même temps, le baptême de Jésus a révélé qui il est, savoir le Fils de Dieu. Le Dieu trine, Père, Fils et Saint-Esprit, est présent : le mystère de la Trinité commence à se dévoiler. La filiation divine de Jésus est annoncée (Mt 3 : 17 ; Mc 1 : 10-11).

Jésus-Christ a aussi qualifié sa mort sacrificatoire de « baptême » ; le sacrifice de la croix et le saint baptême d´eau sont liés l´un à l´autre (Lu 12 : 50).

L´ordre de mission, donné par le Ressuscité, met en évidence que l´acte du baptême, sous la forme des baptêmes d´eau et d´Esprit, fait partie des tâches dévolues aux apôtres : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » (Mt 28 : 19). Le baptême est donc une initiative de la Trinité divine ; il n´est pas œuvre de l´homme, mais agir salvifique de Dieu à l´égard de l´homme.

Après le discours de la Pentecôte, les apôtres ont lancé l´appel suivant à l´adresse de ceux qui étaient parvenus à la foi : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, à cause du pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit » (Ac 2 : 38). C´est de cette manière que les croyants ont été intégrés à l´Église (Actes 2 : 41).

Voir aussi