7.6.1 Le ministère apostolique

L´apostolat trouve son expression dans les ministères d´apôtre-patriarche, d´apôtre de district et d´apôtre.

L´apôtre-patriarche dirige l´Église avec les apôtres. Chacun des apôtres de district est responsable d´une ou de plusieurs Églises territoriales.

Dans l´Église apostolique-catholique, il existait déjà un « Senior Apostle », aussi appelé « colonne des apôtres ». Même si ses pouvoirs n´étaient pas supérieurs à ceux des autres apôtres — il était le premier entre ses pairs, « Primus inter pares » - sa parole avait cependant un poids particulier dans le collège des apôtres.

En un premier temps, les apôtres de la nouvelle ordonnance (cf. 11.3.1) œuvraient de manière très indépendante dans leurs champs d´activité respectifs, en recherchant toutefois la communion entre eux, pour promouvoir l´unité. A partir de la fin du XIXe siècle, la dénomination d´ « apôtre-patriarche [13] » s´est imposée pour désigner celui qui, au sein de l´Église néo-apostolique, accomplissait le service de Pierre.

[13] Patriarche : du grec « patria », race, pays, et « archein », commander. Père et chef d´une famille, d´un clan. En général, le titre de patriarche est conféré aux hommes pieux et aux chefs de famille dont l´Ancien Testament rapporte la biographie et qui ont vécu avant Moïse (in : Nouveau dictionnaire biblique. Éditions Emmaüs. 1992). Par ailleurs, et jusqu´au début du XXe siècle, le champ d´activité de chaque apôtre portait le nom d´une des douze tribus d´Israël, d´où le choix de cette dénomination ministérielle.

Voir aussi