6.2.3.2 Le peuple de Dieu

L´image du peuple de Dieu renvoie au fait que Dieu avait élu un peuple parmi la diversité de tous ceux qui existaient : « Car tu es un peuple saint pour l´Eternel, ton Dieu ; l´Eternel, ton Dieu, t´a choisi, pour que tu sois un peuple qui lui appartienne entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre. Ce n´est point parce que vous surpassez en nombre tous les peuples, que l´Eternel s´est attaché à vous et qu´il vous a choisis, car vous êtes le moindre de tous les peuples. Mais, parce que l´Eternel vous aime, parce qu´il a voulu tenir le serment qu´il avait fait à vos pères... » (De 7 : 6-8).

L´histoire d´Israël est fondée sur l´agir salvifique de Dieu : c´est lui qui a délivré son peuple de la servitude égyptienne, pour le conduire dans le pays promis. C´est dans ce peuple qu´il a envoyé son Fils, c´est au cœur de ce peuple que Dieu se fait homme. Hélas, Israël rejette Jésus comme étant le Messie et ne croit pas en lui ; pour le peuple de Dieu de l´Ancienne Alliance, le Fils de Dieu devient ainsi une pierre d´achoppement, un rocher de scandale.

En face de ce peuple, il y a ceux qui, en leur qualité de peuple de Dieu de la Nouvelle Alliance, croient en Jésus-Christ : « Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, [...] vous qui autrefois n´étiez pas un peuple, et qui maintenant êtes le peuple de Dieu, vous qui n´aviez pas obtenu miséricorde, et qui maintenant avez obtenu miséricorde » (1 Pi 2 : 9-10).

L´Église est ici montrée dans sa destinée présente et future. En elle se dessine actuellement par anticipation ce qu´elle sera d´une manière parfaite dans l´avenir : elle partagera la gloire de Christ.

Voir aussi