6.2.3.1 Le corps de Christ

L´image de l´Église comme étant le corps de Christ occupe une place centrale.

Elle s´applique fréquemment à ceux qui, par le baptême, la foi et la profession de foi, appartiennent à Jésus-Christ. En Romains 12 : 4-5, les croyants sont désignés comme étant les « membres » du seul et même corps de Christ. Cette image reprend une conception courante en ce temps-là, selon laquelle l´État formait un corps organique dont les individus sont les membres. Les dons des membres de l´Église sont différents, et il en va de même pour leurs tâches. Tous sont cependant solidaires les uns des autres et au service les uns des autres. L´Église est donc un organisme dont tous les membres sont interdépendants.

En dépit de leur diversité, les membres forment ensemble une unité. Membres du corps de Christ, ils prennent soin les uns des autres et sont liés les uns aux autres : « Maintenant donc il y a plusieurs membres, et un seul corps » (1 Co 12 : 20).

En Éphésiens 1 : 22-23, Christ est montré comme étant la tête, le « chef » de l´Église, qui domine sur toutes choses. Il s´agit d´une allusion à l´hymne qui figure dans l´épître aux Colossiens et qui dit : « Il est la tête du corps de l´Église » (Col 1 : 18). Dans cette représentation imagée, l´Église de Christ est l´équivalent du « corps de Christ » : elle participe de la perfection de son Seigneur.

L´image du corps est aussi utilisée pour désigner l´Église locale, dans laquelle des hommes imparfaits sont appelés à parvenir à « l´unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l´état d´homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ » (Ep 4 : 13).

L´ « accroissement » du corps, tant de l´Église tout entière que de l´Église locale et de chaque membre, s´opère par l´agir de Dieu (Col 2 : 19). Cette croissance se fait à tous égards en Christ qui, étant le chef, est aussi le Seigneur, l´aune et l´objectif (Ep 4 : 15). Aux fins de l´édification du corps de Christ, Dieu a donné des ministères et des services.

Voir aussi