5.3.9.2 Exemples de faux témoignages aux temps vétérotestamentaires

En Israël, aux temps vétérotestamentaires, deux témoins au moins devaient déposer devant le tribunal lors de l´examen de faits passibles de la peine de mort (No 35 : 30). Si ces témoins accablaient l´accusé par de faux témoignages et s´il était jugé coupable, il était exécuté, quoi qu´innocent (1 R 21).

Si un témoin était convaincu de faux témoignage devant un tribunal, on lui faisait subir la même peine que celle qu´on aurait fait subir à l´accusé, si celui-ci avait été jugé coupable (De 19 : 18-19).

Dans la littérature sapientiale juive, le faux témoignage est associé au mensonge en général : « Le faux témoin ne restera pas impuni, et celui qui dit des mensonges périra » (Pr 19 : 9).

Voir aussi