5.3.8.4 Diverses formes de vol

Même si, au sens strict, il y a vol, lorsqu´on s´approprie des biens matériels ou intellectuels et spirituels, il existe encore d´autres formes de vol. Ainsi la fraude peut-elle constituer un vol au sens où l´entend le septième commandement.

L´anecdote décrite en Luc 19 : 1-10 éclaire cet aspect du septième commandement. La fortune de Zachée, le publicain, était en grande partie le fruit de sa fraude. Après que Jésus était entré chez lui, Zachée a fait la promesse suivante : « Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens, et, si j´ai fait tort de quelque chose à quelqu´un, je lui rends le quadruple » (Lu 19 : 8). Cet exemple élargit grandement l´horizon en matière de vol dans le domaine des relations interpersonnelles : l´usure, l´exploitation de la détresse, le détournement et la soustraction en font partie de même que l´escroquerie, la fraude fiscale, la corruption et le gaspillage de fonds confiés par autrui.

Le septième commandement incite donc à ne porter atteinte d´aucune façon aux biens de son prochain ou à les restreindre, et à ne pas le priver non plus de son honneur, de sa réputation ou de sa dignité.

EN BREF

Il est interdit de faire main basse, sous quelque forme que ce soit, sur les biens de son prochain. (5.3.8.1)

Le septième commandement incite à ne pas porter atteinte à l´honneur, à la réputation ou à la dignité de son prochain. (5.3.8.4)

Voir aussi