5.3.4.4 Du sabbat au dimanche

« Car le Fils de l´homme est maître du sabbat » (Mt 12 : 8) : Cette parole de Jésus qui atteste son autorité divine sur la loi, s´est aussi accomplie par le changement du jour de la semaine que la quasi-totalité des chrétiens sanctifient comme jour de fête : Tandis qu´en Israël on sanctifie le septième jour du calendrier juif, le sabbat, les chrétiens fêtent le dimanche. Cela est dû au fait, unanimement attesté par les Évangiles, que Jésus-Christ est ressuscité d´entre les morts ce jour-là (M 28 : 1 ; Mc 16 : 2 ; Lu 24 : 1 ; Jn 20 : 1). C´est pour cette raison aussi que, pour les chrétiens, la sanctification du dimanche est également profession de foi en la résurrection de Jésus et méditation sur Pâques.

Après l´ascension du Seigneur, les premiers chrétiens ont encore perpétué leurs traditions juives, notamment la sanctification du sabbat. La mission parmi les païens a changé cet état de choses. Il a fallu plusieurs décennies pour que le dimanche devienne le jour de fête des chrétiens. De premières indications au sujet de l´importance du dimanche figurent en Actes 20 : 7 et en I Corinthiens 16 : 2.

Au cours de l´année 321 ap. J.-C., l´empereur Constantin Ier a décrété que le dimanche serait le jour général du repos dans l´Empire romain. Cette décision est encore largement appliquée de nos jours, dans les pays chrétiens.

Voir aussi