5.3.4.3 Jésus-Christ et le sabbat

La position de Jésus sur le sabbat était radicalement différente de celle des Juifs respectueux de la loi. Le comportement du Fils de Dieu montre que la loi et l´Evangile ne portent pas la même appréciation sur ce jour de fête. Jésus allait certes aussi à la synagogue le jour du sabbat (Lu 4 : 16), mais il y guérissait des malades (Lu 6 : 6-11), ce qui, aux yeux des scribes, équivalait à un travail et constituait une transgression du troisième commandement. Pour Jésus au contraire, la guérison des malades était l´expression de la bienfaisance divine, donc autorisée aussi le jour du sabbat.

Jésus-Christ a l´autorité d´émanciper le jour du repos de l´étroitesse et de la rigueur de la légalité : « Le sabbat a été fait pour l´homme, et non l´homme pour le sabbat » (Mc 2 : 27).

Voir aussi