5.3.3.3 La menace de châtiment

La deuxième partie du commandement dit ceci : « ... car l´Eternel ne laissera point impuni celui qui aura pris son nom en vain. » Cela montre qu´il faut prendre les commandements de Dieu au sérieux. La Bible ne dit rien quant à la nature de cette punition. Celui qui prend conscience du fait d´avoir « pris le nom de Dieu en vain » et qui le regrette sincèrement, est en droit d´espérer en le pardon.

Que les motifs de respecter le deuxième commandement soient l´amour pour Dieu et la crainte de Dieu, et non pas la peur d´un châtiment.

Voir aussi