5.3.2.6 Transgressions du premier commandement

La vénération et l´adoration de statues, d´idoles ou d´amulettes ainsi que de montagnes, d´arbres et de phénomènes naturels constituent des transgressions du premier commandement. D´autres contraventions au premier commandement sont, de surcroît, le satanisme, la divination, la magie, la consultation des esprits, l´évocation des morts.

Il est aussi contraire à la volonté de Dieu de faire, du pouvoir, de l´argent, d´idoles, voire de sa propre personne une espèce de dieu, auquel tout le reste doit se soumettre. De la même manière, c´est contrevenir au premier commandement que de déifier ses propres souhaits ou opinions.

Le premier commandement incite à honorer Dieu par amour et à le recevoir tel qu´il se révèle. Cette vénération de Dieu se traduit par l´adoration, l´obéissance et la crainte de Dieu. S´accomplissent alors les paroles : « Rendez gloire à notre Dieu ! » (De 32 : 3).

Des images, des icônes, des statues et d´autres objets de ce genre, confectionnés dans un acte de piété, n´ont aucune fonction religieuse au sein de l´Église néo-apostolique et ne font pas l´objet d´un culte. Ni forces spirituelles ni vertus curatives ne leur sont attribuées.

EN BREF

« Je suis l´Eternel, ton Dieu » exprime la souveraineté absolue de Dieu. Il dit le droit par sa parole ; c´est à lui qu´il faut obéir. (5.3.2.1)

Dieu est le seul à qui revienne l´adoration. Toute adoration d´êtres vivants, de phénomènes naturels, d´objets, d´êtres réels ou imaginaires, est péché. (5.3.2.3 ; 5.3.2.4)

L´homme ne doit pas se faire d´image de Dieu, mais le recevoir tel qu´il s´est révélé lui-même en Jésus-Christ. (5.3.2.5)

La vénération de Dieu se traduit par l´adoration, l´obéissance et la crainte de Dieu. (5.3.2.6)

Voir aussi