5.1 Vivre dans la foi, en appliquant les commandements de Dieu

La foi en Dieu se répercute de manière déterminante sur la vie de l´homme : Le croyant s´efforce de conformer ses pensées et ses actes à la volonté de Dieu. Il reconnaît en Dieu l´auteur d´un ordre juste.

C´est afin qu´ils puissent se mouvoir dans cet ordre que Dieu, leur Créateur, a donné des commandements aux hommes. Dans ces commandements, qui sont l´expression de la volonté de Dieu, il leur dit comment construire et entretenir leur relation avec lui. Ces commandements constituent par ailleurs le fondement d´une vie en société épanouissante pour les hommes.

Parce qu´il reconnaît Dieu comme étant son Seigneur et que, conscient de l´omniscience de Dieu, il a confiance en ses voies, le croyant s´enquiert de la volonté de Dieu et s´efforce d´y soumettre sa propre volonté.

Dès les temps vétérotestamentaires, des hommes et des femmes ont fait en sorte que leurs actes fussent dictés par la foi ; le 11e chapitre de l´épître aux Hébreux en cite quelques-uns en exemples. Le passage en Hébreux 12 : 1 exhorte à fuir le péché « qui nous enveloppe si facilement » et à mener courageusement le combat de la foi, en courant « avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte. »

Notre plus grand modèle en la matière est Jésus, l´auteur et le consommateur de la foi. Un avec son Père, il a toujours soumis sa volonté à la sienne (Lu 22 : 42). Son obéissance inconditionnelle et l´accomplissement, par Jésus, de tout ce que son Père lui avait ordonné de faire sont un appel à le suivre et à mener une vie conforme à son exemple : « Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j´ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour » (Jn 15 : 10). Pour tous ceux qui le suivent en faisant preuve d´obéissance de la foi, Jésus-Christ est l´auteur du salut éternel (Hé 5 : 8-9).

Fait partie de la foi du chrétien la connaissance que le salut s´obtient par la réception des sacrements. La réception de ces actes divins à salut et l´attente du proche retour de Christ le font « renoncer à l´impiété et aux convoitises mondaines, et [...] vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété, en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Il s´est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartiennent, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres » (Tit 2 : 12-14).

« Vivre dans le siècle présent selon la piété », c´est conformer, dans une confiance d´enfant, sans tartuferie ni hypocrisie, ses pensées et ses actes à la volonté de Dieu. Le fondement de cette confiance d´enfant en le Père céleste consiste dans l´amour que Dieu voue à l´homme. Celui-ci se soumet à la volonté divine en faisant preuve d´obéissance de la foi.

Édifier l´ « obéissance de la foi » au nom de Jésus est une tâche qui incombe à l´apostolat (Ro 1 : 5 ; 16 : 25-26). Celui qui fait preuve de cette obéissance conforme sa vie à la doctrine de Christ (Ro 6 : 17). C´est cela, vivre véritablement dans la foi, en appliquant les commandements de Dieu, et c´est de cette manière que s´exprime l´amour de l´homme pour Dieu.

EN BREF

Les commandements expriment la volonté de Dieu, quant à la manière de construire la relation avec lui. Ils constituent par ailleurs le fondement d´une vie en société épanouissante pour les hommes. (5.1)

Dans un acte de foi, l´homme accepte Dieu comme étant son Seigneur ; il lui fait confiance et s´efforce de faire en sorte que ses pensées et ses actes soient conformes à la volonté de Dieu. (5.1)

L´obéissance inconditionnelle de Jésus à son Père est un appel à le suivre et à mener sa vie conformément à son exemple. (5.1)

Voir aussi