4.6.3 La bénédiction de Dieu sous la Nouvelle Alliance

C´est en Jésus-Christ qu´a débuté la transmission de la bénédiction divine sous la Nouvelle Alliance. Le Seigneur bénissait par le biais de sa parole, de ses miracles et de sa conduite. Il imposait ses mains aux enfants pour les bénir, et il pardonnait aux pécheurs. Le couronnement de son activité bénissante a consisté en le don de sa vie innocente à la croix, en sacrifice expiatoire, en vue de la réconciliation de tous les hommes avec Dieu. Ce faisant, il a pris sur lui la malédiction qui pesait sur les pécheurs.

La bénédiction qui se révèle en Jésus-Christ peut être conçue comme étant universelle. Ainsi lisons-nous, en Éphésiens 1 : 3 : « Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction spirituelle dans les lieux célestes en Christ ! » Cette bénédiction plonge ses racines dans l´élection opérée avant la fondation du monde (verset 4), elle recèle également en elle-même la rédemption et le pardon des péchés (verset 7), elle conduit dans la connaissance de la volonté de Dieu (verset 9) ; elle comporte aussi la prédestination à l´héritage de la gloire future (verset 11), permet d´avoir part à l´Évangile (verset 13) et rend possible la réception du don du Saint-Esprit pour en être scellé, en gage de l´héritage pour la rédemption (versets 13-14).

Le croyant sait que sa vocation à hériter la bénédiction est inhérente à l´élection opérée en Jésus-Christ (1 Pi 3 : 9). C´est en menant une vie marquée du sceau de la crainte de Dieu, de l´obéissance de la foi et du désintéressement qu´il prouve sa reconnaissance pour la bénédiction de Dieu.

Il existe aussi un lien entre les sacrifices (cf. 13.2.4) et la bénédiction ; c´est là une expérience fondamentale propre à la vie chrétienne.

Au cours du service divin, de nombreuses bénédictions divines deviennent accessibles à celui qui croit (cf.12.1 et 12.2).

La plénitude de la bénédiction réside dans le fait d´avoir éternellement part à la gloire de Dieu.

EN BREF

La bénédiction est attention et sollicitude divines que nul ne peut mériter. Bénédiction est synonyme d´action salvifique et salutaire de Dieu à l´égard de l´homme et de la création. (4.6)

C´est souvent par des hommes mandatés par lui à cet effet que Dieu accorde sa bénédiction. Nul ne peut se bénir soi-même. La bénédiction s´épanouit sur le fondement de la foi. (4.6)

Lors de la création, Dieu a béni la créature et, dans la vie qu´il a créée, il a inscrit la loi de la multiplication. Il a confié la création à l´homme et a béni celui-ci à cette fin. La bénédiction de Dieu a certes été restreinte dans ses effets par la malédiction du péché, mais non pas supprimée. (4.6.1)

Sous l´Ancienne Alliance, la bénédiction de Dieu se traduisait avant tout dans la prospérité terrestre, tout en ayant déjà une dimension supérieure. (4.6.2)

Jésus-Christ bénissait en paroles et en actes. Le don de sa vie innocente à la croix, en sacrifice expiatoire, en vue de la réconciliation de tous les hommes avec Dieu est la bénédiction suprême. (4.6.3)

Au cours du service divin, de nombreuses bénédictions divines deviennent accessibles à ceux qui croient. (4.6.3)

La plénitude de la bénédiction réside dans le fait d´avoir éternellement part à la gloire de Dieu. (4.6.3)

Voir aussi