4.4.2 Jésus-Christ, Sauveur et Rédempteur, médiateur du salut

Le passage en Galates 4 : 4-5 montre que, sous l´Ancienne Alliance, toute l´histoire de la rédemption est ciblée sur la naissance de Jésus-Christ, le Fils de Dieu : « Mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d´une femme, né sous la loi, afin qu´il rachète ceux qui étaient sous la loi, afin que nous recevions l´adoption. »

Jésus-Christ est le Rédempteur envoyé par Dieu. Par ses paroles et ses œuvres, il se révèle comme étant le Sauveur. Quiconque croit en lui comprend : « Il est vraiment le Sauveur du monde » (Jn 4 : 42). Il n´y de salut qu´en lui seul (Ac 4 : 12).

Au cours de son séjour sur la terre, le Fils de Dieu accomplit toutes sortes de guérisons miraculeuses. Lors de la guérison d´un paralytique, telle qu´elle est décrite en Matthieu 9 : 2-6, Jésus évoque un salut beaucoup plus important : la rédemption de l´homme du péché.

C´est en Jésus-Christ que le salut est entré dans le monde ; il est l´auteur du salut éternel (Hé 5 : 9). Il a apporté la rédemption et il est le seul médiateur entre Dieu et l´homme (1 Ti 2 : 5-6). Le sacrifice de Christ place la relation de l´homme à Dieu sur une base nouvelle. Le mérite acquis au prix de ce sacrifice rend possible l´affranchissement du péché et l´abolition de la séparation durable d´avec Dieu : « [...] Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. Car Dieu était en Christ, réconciliant le monde avec lui-même en n´imputant point aux hommes leurs offenses, et il a mis en nous la parole de la réconciliation » (2 Co 5 : 17-19).

Aucun homme ne peut obtenir la rédemption par lui-même, car tous sont pécheurs et dépendent de l´agir salvifique de Dieu (Mt 16 : 26). Jésus-Christ a rendu le salut accessible à tous les hommes, tant aux vivants qu´aux morts (Ac 13 : 47 ; Es 49 : 6 ; Ro 14 : 9).

Le plan de salut divin prévoit qu´au fil du temps le salut soit proposé à tous les hommes. La diffusion de l´Évangile par les premiers apôtres, l´expansion mondiale du christianisme et la préparation de l´Église-Épouse en vue du retour de Christ sont ainsi des phases de ce plan de salut.

EN BREF

L´agir de Dieu vise à réaliser le salut (au sens de « sauvetage », « protection » et « rédemption »), ce qui s´accomplit sous la forme de l´histoire de la rédemption. En elle, on peut discerner une succession d´actes divins, conforme à un plan de Dieu, appelé « plan de salut divin ». (4.4)

Au cours des différentes périodes de l´histoire de la rédemption, Dieu module la nature et l´ampleur du salut qu´il accorde. Par-dessus toute chose, il y a la volonté salvatrice de Dieu qui s´étend à tous les hommes de toutes les époques. (4.4)

Aux temps vétérotestamentaires, l´espérance en le salut se focalisait d´abord et avant tout sur la délivrance d´une détresse terrestre et de la captivité. Au fil du temps, l´espérance d´Israël en le salut s´est portée de manière de plus en plus évidente sur le Messie attendu. (4.4.1)

Sous l´Ancienne Alliance, l´histoire de la rédemption est ciblée su Jésus-Christ, le Rédempteur envoyé par Dieu. Il est l´auteur du salut éternel, le seul médiateur entre Dieu et l´homme. Le mérite acquis par Christ à la croix rend possible l´affranchissement du péché et l´abolition de la séparation d´avec Dieu. (4.4.2)

Jésus-Christ a rendu le salut accessible à tous les hommes, tant aux vivants qu´aux morts Aucun homme ne peut obtenir la rédemption par lui-même. (4.4.2)

Voir aussi