4.4.1 L´espérance vétérotestamentaire en le salut

Sous l´Ancienne Alliance, l´espérance en le salut se focalisait d´abord et avant tout sur la délivrance d´une détresse terrestre et de la captivité. De ce point de vue, le peuple d´Israël a fait l´expérience de l´intervention active de Dieu lors de sa délivrance de la servitude égyptienne.

Par Moïse, Dieu a ensuite donné la loi à son peuple. Elle contient des prescriptions sur la manière de s´acquitter de ses obligations, de ses fautes ou de ses dettes (cf. notamment Ex 21 : 28-30 ; Lé 25 : 39 sqq.) envers autrui.

Au fil du temps, l´espérance d´Israël en le salut s´est portée de manière de plus en plus évidente sur le Messie attendu, sur la délivrance de l´emprise asservissante du péché : « Israël, mets ton espoir en l´Eternel ! Car la miséricorde est auprès de l´Eternel, et la rédemption est auprès de lui en abondance. C´est lui qui rachètera Israël de toutes ses iniquités » (Ps 130 : 7-8).

Au moyen de nombreuses promesses, Dieu a préparé, par les prophètes, l´avènement du Rédempteur. C´est en lui que s´accomplissent toutes ces promesses.

Voir aussi