3.4.8.1 Conception et naissance de Jésus

Les Évangiles de Matthieu et de Luc décrivent la naissance de Jésus. Jésus est né au temps où le roi Hérode régnait sur la Judée, où Auguste était empereur à Rome et Quirinius gouverneur romain de la Syrie. Ces indications précises renvoient à l´existence historique réelle de Jésus, dans le but de parer à toute tentative de classer l´histoire de Jésus de Nazareth au nombre des mythes et des légendes.

L´unicité de l´homme Jésus est mise en évidence par sa naissance virginale rapportée par l´Évangile selon Luc. L´ange Gabriel a transmis à la vierge Marie le message suivant : « Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n´aura point de fin » (Lu 1 : 31-33). Il lui a aussi expliqué comment se passerait la conception : « Le Saint-Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C´est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu » (Lu 1 : 35).

La déclaration faite dans l´article 2 de la confession de foi : « ... qui a été conçu du Saint-Esprit et qui est né de la vierge Marie » montre que l´incarnation du Fils de Dieu est un événement qui se situe hors du contexte naturel. Jésus de Nazareth est vrai homme, mais sa corporalité et son humanité sont déjà indissociablement liées au dessein salvifique de Dieu : Sa conception et sa naissance sont des faits salvifiques, donc des éléments de l´histoire de la rédemption. Des épiphénomènes à valeur de signe, qui accompagnent la naissance de Jésus, le soulignent :

  • Des anges sont apparus pour annoncer aux bergers cette bonne nouvelle : « C´est qu´aujourd´hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur » (Lu 2 : 11 ; cf. Mi 5 : 1).

  • Une étoile a témoigné de la venue au monde du roi nouveau-né ; les mages d´Orient l´ont suivie, et elle les a conduits à Bethléhem, où ils ont adoré l´enfant (Mt 2 : 1-11).

Voir aussi