3.4.15 La promesse du retour de Jésus-Christ

La promesse du retour de Jésus-Christ est un élément central du kérygme. Les expressions : « jour du Seigneur », « jour de Christ », « avènement de notre Seigneur », « manifestation de la gloire de Christ », « apparition de notre Seigneur », « retour du Seigneur » décrivent toutes le même événement : Christ revient pour prendre les siens d´entre les morts et les vivants auprès de lui. Cet événement n´est pas le Jugement Dernier, mais l´enlèvement de l´Épouse de Christ pour les noces de l´Agneau (Ap 19 : 7).

Ils sont variés, les témoignages bibliques au sujet de la promesse du retour de Christ et ils se retrouvent tout au long du Nouveau Testament :

  • C´est d´abord le Seigneur lui-même qui a dit à ses apôtres : « Et, lorsque je m´en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi » (Jn 14 : 3). Et d´appeler ses disciples à la vigilance et à la préparation : « Vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l´homme viendra à l´heure où vous n´y penserez pas » (Lu 12 : 40). Les paraboles de la venue du Fils de l´homme (cf. 3.4.8.6) mettent l´accent sur le fait que le jour de Christ aura lieu soudainement et produira une séparation : Certains seront acceptés, d´autres laissés.

  • Ce sont ensuite les anges qui, lors de l´ascension de Jésus, annoncent son retour (Ac 1 : 11).

  • La promesse du retour de Christ est enfin confirmée dans les épîtres des apôtres : Ainsi par exemple le passage en I Jean 3 : 2 donne-t-il une description concise de l´avenir grandiose des enfants de Dieu qui, parvenus à la perfection, seront semblables au Seigneur. L´apôtre Jacques, lui, exhorte à patienter jusqu´à la venue du Seigneur, « car l´avènement du Seigneur est proche » (Ja 5 : 8). L´auteur de l´épître aux Hébreux appelle également à la patience : « Encore un peu, un peu de temps, celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas » (Hé 10 : 37). Christ « apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l´attendent pour leur salut » (Hé 9 : 28).

  • La seconde épître de Pierre est dirigée contre tous ceux qui nient l´accomplissement de la promesse du retour de Christ ; elle exclut aussi tout retard dans son accomplissement (2 Pi 3 : 9).

  • L´apôtre Paul confirme la promesse du retour de Christ et en fait mention à maintes reprises dans ses épîtres. Il y formule des déclarations concrètes au sujet de la résurrection des morts en Christ et de la transformation des vivants qui auront lieu au jour du Seigneur (1 Th 4 : 13-18). Ce jour viendra comme un voleur dans la nuit (1 Th 5 : 2). Sa première épître aux Corinthiens, l´apôtre la conclut par cette salutation : « Maranatha ! », c´est-à-dire : « Notre Seigneur vient » (1 Co 16 : 22).

  • Dans l´Apocalypse de Jean, c´est à nouveau le Fils de Dieu qui révèle « les choses qui doivent arriver bientôt » (Ap 1 : 1). L´appel : « Voici, je viens bientôt ! » est le message central de l´Apocalypse ; l´Esprit et l´Épouse y répondent en ces termes : « Amen ! Viens, Seigneur Jésus ! » (Ap 22 : 20).

Les passages bibliques cités ci-dessus parlent du retour de Christ comme d´un événement proche et certain, vecteur du salut et de la communion avec Christ, et, par conséquent, source de réconfort dans les détresses (Ro 8 : 17-18). La promesse du retour de Christ est ainsi une Bonne Nouvelle adressée à tous les hommes. Ceux qui auront reçu Christ, qui porteront en eux son Esprit et sa vie, et qui, en dépit de leur condition de pécheurs, se seront accrochés à la parole : « Christ en vous, l´espérance de la gloire » (Col 1 : 27) vivront la réalisation de cette promesse.

EN BREF

La promesse du retour de Christ est l´élément central de la proclamation néotestamentaire. Il convient de distinguer ce retour de Christ du Jugement Dernier. Christ revient pour prendre auprès de lui, d´entre les morts et les vivants, ceux qui sont animés de son Esprit et de sa vie. (3.4.15)

Les témoignages au sujet du retour de Christ sont présents tout au long du Nouveau Testament. Il y est décrit comme un événement proche et certain. (3.4.15)

Voir aussi