3.4.12 L´ascension de Jésus-Christ

Quarante jours après sa résurrection, Jésus-Christ, quittant le cercle de ses apôtres, est monté au ciel, auprès de son Père. Les dernières injonctions qu´il leur a faites ont été « de ne pas s´éloigner de Jérusalem, mais d´attendre ce que le Père avait promis », car « dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit » (Ac 1 : 4-5).

Tandis qu´il les bénissait, il a été élevé au ciel, et une nuée l´a dérobé à leurs yeux. Ils le suivaient encore des yeux, lorsque deux hommes vêtus de blanc sont apparus pour leur dire : « Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l´avez vu allant au ciel » (Ac 1 : 11). A la différence de la résurrection qui a eu lieu sans témoin, les apôtres ont directement assisté à l´ascension de Jésus-Christ. Ils ont vu que le Ressuscité a été élevé et est retourné auprès du Père. La nature humaine du Seigneur est définitivement entrée dans la gloire divine. Les paroles se sont accomplies : « Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le monde ; maintenant je quitte le monde, et je vais au Père » (Jn 16 : 28).

En Marc 16 : 19, il est dit : « Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s´assit à la droite de Dieu. » Contrairement au souverain sacrificateur de l´Ancienne Alliance, il n´est pas entré dans un sanctuaire fait de main d´homme, « mais il est entré dans le ciel même, afin de comparaître maintenant pour nous devant la face de Dieu » (Hé 9 : 24). A la droite de Dieu, il défend ses élus (Ro 8 : 33-34).

L´image du Christ assis à la droite de Dieu montre qu´il a part à la plénitude du pouvoir et à la gloire de Dieu, le Père. Or, cette gloire, il la partagera à l´avenir avec les siens : « Père, je veux que là où je suis ceux que tu m´as donnés soient aussi avec moi, afin qu´ils voient ma gloire » (Jn 17 : 24). Cela se produira, lorsque Christ prendra les siens, parmi les morts et les vivants, auprès de lui, et qu´ils seront alors pour toujours avec lui (1 Th 4 : 15-17).

EN BREF

La résurrection de Jésus-Christ est un acte accompli par la Trinité divine. Il s´est produit sans aucun témoin ; en revanche, le Ressuscité a été vu par de nombreux témoins. Sa résurrection n´est ni un doux rêve ni ne relève de la mythologie : elle a réellement eu lieu. (3.4.11)

Grâce à la résurrection de Jésus, le croyant est légitimement en droit d´espérer en la vie éternelle : la possibilité est ainsi créée d´abolir la mort due à la chute d´Adam dans le péché et la séparation d´avec Dieu qui en a résulté pour l´homme. (3.4.11.1)

La foi en la résurrection de Christ, les prémices, est le fondement de la foi en la résurrection des morts en Christ et en la transformation des vivants lors de son retour (3.4.11.1)

Le Seigneur ressuscité apparaît aux hommes et aux femmes qui sont ses disciples ; le Nouveau Testament atteste à de nombreuses reprises leurs rencontres avec le Ressuscité. Ce témoignage de la résurrection de Christ, les apôtres l´ont diffusé à travers le monde. (3.4.11.2)

Après la résurrection, le corps glorieux de Jésus échappe à la finitude et à la mortalité de la chair ; il n´est lié ni à l´espace ni au temps. (3.4.11.3)

Quarante jours après sa résurrection, Jésus-Christ a quitté le cercle de ses apôtres pour monter vers Dieu, son père, au ciel : la nature humaine du Seigneur est ainsi entrée définitivement dans la gloire divine. (3.4.12)

A la différence de la résurrection qui a eu lieu sans témoin, les apôtres ont directement assisté à l´ascension de Jésus-Christ, lors de laquelle son retour leur a été promis. (3.4.12)

Voir aussi